Cet article date de plus d'un an.

À 12 ans, Max Woosey récolte près de 600 000 livres sterling pour un hôpital et reçoit la médaille de l'Empire britannique

écouter (2min)

Il a commencé sa collecte de fonds en 2020, en dormant dehors, dans une tente, installée dans son jardin. Près de 640 nuits plus tard, sa cagnotte a permis de verser 582 000 livres au North Devon Hospice et de financer l'embauche de 19 infirmières.

Article rédigé par
Marion Lagardère - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Max Woosey, 11 ans, dort dans sa tente au Zoo de Londres, le 5 juillet 2021. (AARON CHOWN / MAXPPP)

En Angleterre, c'est la surprise de la promotion du 1er janvier, la New Year Honours List, l'équivalent britannique de notre légion d'honneur. Le jeune Max Woosey, 12 ans, habitant de Braunton, dans le sud-ouest de l'Angleterre, est décoré pour avoir levé des fonds pour l'hôpital de sa ville en dormant dehors, dans une tente, depuis plus d'un an et demi. Au total, 582 000 livres sterlings récoltées, soit 682 000 euros, qui ont permis à l'Hospice du North Devon d'embaucher 19 infirmières. L'exploit est impressionnant, il a ému l'Angleterre et a fait de ce garçon au fil des mois un véritable modèle de détermination.

En février 2020, le voisin de Max, Rick, 74 ans, a été emporté par un cancer. Tous les deux étaient très proches, alors le jeune garçon a suivi l'hospitalisation de son ami, puis son retour chez lui, pour partir en paix, dans son lit, un souhait que le dévouement des soignants a permis de réaliser. Et c'est justement pour remercier le personnel de l'hôpital que Max s'est lancé dans une collecte de fonds. Collecte qui a pris une forme un peu particulière puisqu'avant de mourir, son voisin lui a donné sa vieille tente de camping : "Il m'a fait promettre de vivre des aventures avec elle, explique-t-il, donc c'est ce que je fais."

De son jardin au Zoo de Londres

Fin mars 2020, alors que l'Angleterre est surprise par le coronavirus, Max commence à camper dans son jardin, il se créé un compte sur Twitter, un autre sur Instagram, et ouvre sa cagnotte, qui passe au départ inaperçu. Sur les réseaux sociaux, il raconte le bruit du vent, la pluie, l'humidité, les visites des limaces, des araignées, et même des invasions de fourmis rouges. Ses parents essayent de le faire rentrer mais rien n'y fait, Max reste dehors.

Et l'affaire commence à prendre de l'ampleur : les premiers dons arrivent, et Max est invité à monter sa tente un peu partout en Angleterre, du Zoo de Londres, au jardin du 10 Downing Street, l'adresse du Premier ministre Boris Johnson. Après 640 nuits passées dehors, il vise le million de livres de dons et répète que ce n'est pas lui qui mérite la médaille, mais bien les soignants : "Ce sont eux qui font tout le travail pour aider les gens, ce sont eux les vrais héros."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.