Cet article date de plus de dix ans.

Quitter la ville pour la campagne

écouter
Chaque dimanche dans "L'Eté de tous les possibles", Sandrine Chesnel donne la parole à ceux qui ont réalisé un rêve. Cette semaine, elle a rencontré une famille de banlieusards qui s'est installée aux portes du Parc régional du Perche, en Normandie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Quitter la ville pour la campagne, un rêve pour beaucoup de citadins, une réalité pour Pierre, Frédérique et leurs enfants. Il y a trois ans ils ont quitté la banlieue parisienne pour s'installer en pleine campagne dans l'Orne, en Basse-Nomandie.

Le phénomène des néo-ruraux ne date pas d'hier : il a commencé dans les années 70 mais s'est intensifié depuis une dizaine d'années parallèlement à la hausse des prix de l'immobilier. Chaque année, 100 000 français feraient le choix de la vie au vert.

Pour accompagner ces "retours à la terre" d'un nouveau type, le département de l'Orne, dans lequel s'est installée la famille de Pierre, a développé un site internet Je m'installe dans l'Orne.com

Pierre tient aussi un blog professionnel sur lequel, notamment, il raconte les raisons de son installation à la campagne et expose ses différents projets professionnels.

Le site Installation-Campagne est une bonne ressource pour ceux qui souhaitent franchir le pas de l'installation à la campagne mais qui hésitent encore sur leur destination. Développé par le Collectif Ville-Campagne, ce site internet recense notamment les territoires ruraux qui ont engagé des démarches en faveur de l'accueil de nouveaux habitants.

Enfin le site Zevillage.net est incontournable pour tous les futurs ruraux qui souhaitent travailler à distance comme Pierre : c'est un site d'information mais aussi un réseau social du
télétravail et du
coworking
(travail coopératif) ainsi que de toutes les nouvelles formes de
travail.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.