L'éphéméride, France info

5 septembre 1791, naissance d'un texte fondateur du féminisme

Une chronique pour découvrir ou redécouvrir les petites et grandes dates de l'histoire à la lumière de l'actualité. Aujourd'hui, Sandrine Chesnel évoque la mémoire de l'une des 1ères féministes françaises.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©une-autre-histoire.org)

Le fait du jour

En ce 5 septembre 1791, l’écrivaine Olympe de Gouges s'attelle à l’écriture de sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Quelques jours plus tôt, l’assemblée a adopté une constitution qui ignore complètement la moitié féminine de la population française: s’en est trop pour la révolutionnaire Madame de Gouges, qui réclame notamment pour les femmes le droit de vote, et le droit d’être élue. Dans sa déclaration, elle écrit : "La femme a le droit de monter à l'échafaud, elle doit avoir également celui de monter à la tribune". Une formule tristement prophétique puisque cette pionnière de la politique au féminin finira deux ans plus tard guillotinée. Il faudra attendre plus de 150 ans après cet premier manifeste féministe pour que les femmes françaises obtiennent le droit de vote, en 1944, et plus de deux siècles pour qu’une femme dirige le ministère de l’éducation, un des derniers bastions masculins du pouvoir. Un bastion tombé la semaine dernière avec la nomination de Najat Vallaud Belkacem à la tête du ministère de l’Education nationale.

Les fêtes du jour

 

A noter aussi dans notre éphémeride du 5 septembre, la fête des professeurs, en Inde et les anniversaires de la styliste Chantal Thomass, 67 ans et de l’animatrice de télévision Denise Fabre, 72 ans. Enfin n’oubliez pas de

fêter les Raïssa, et les Bertin.

 

(©une-autre-histoire.org)