L'empire des séries, France info

L'empire des séries. "The Comey Rule" : À la Maison Blanche de Donald Trump

Retour sur l'élection américaine de 2016 qui a vu la victoire surprise de Donald Trump. Billy Ray ("Hunger Games") adapte l'autobiographie de l'ancien patron du FBI, James Comey, en une mini-série en quatre épisodes qui racontent cette folle campagne américaine et l'ingérence russe. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
James Comey (Jeff Daniels) invité à dîner par le président américain Donald Trump (Brendan Gleeson) qui lui demande d\'être loyal.
James Comey (Jeff Daniels) invité à dîner par le président américain Donald Trump (Brendan Gleeson) qui lui demande d'être loyal. (CBS / PHOTO NUMÉRIQUE)

Quelques jours avant la dernière élection américaine, coup de tonnerre ! James Comey, le directeur du FBI rouvre une enquête qu’il avait pourtant fermée quelques mois plus tôt, autour de mails échangés par Hillary Clinton, la favorite de tous les instituts de sondage, lorsqu’elle était secrétaire d’état. La candidate perd les élections face à Donald Trump. Les démocrates imputent cette défaite à James Comey. Élu président, Donald Trump ne sera pas plus tendre avec James Comey : après lui avoir demandé loyauté lors d’un dîner privé, il le vire.   

"Je vous demande d'être loyal"

The Comey Rule, c’est une série qui trace en quatre épisodes le parcours de cet homme, James Comey, présenté comme intègre, qui arrive à la tête de cette agence américaine ultrasensible, nommé par Barack Obama en 2013. Il se retrouve deux ans plus tard empêtré malgré lui dans la politique américaine.

La série ressemble à un docu fiction. Elle est inspirée de l’autobiographie de James Comey. L’ancien directeur du FBI incarné par Jeff Daniels fait penser à un boy-scout, qui tente d’être juste, mais dépassé par les événements. La série reconstitue la cellule du FBI, à l’œuvre lors de l’enquête sur les mails. Le bureau de la Trump Tower où Jared Kushner reçoit des émissaires russes avant l’élection, ou le bureau ovale que Trump redécore entièrement.

L’acteur irlandais Brendan Gleeson reprend la posture massive de Donald Trump, ses grimaces, sa façon de parler en levant un doigt, et ses discours constitués d’un vocabulaire limité.  

Un docu-fiction à charge contre Donald Trump

Les quatre épisodes de The Comey Rule racontent de façon passionnante les coulisses de la politique américaine :  l’ouverture de l’enquête sur les mails de Hilary Clinton, la campagne électorale, la prise de fonction de Donald Trump, ses intimidations sur le chef du FBI pour fermer l’enquête sur une ingérence russe dans son élection.  

Une série clairement à charge contre Donald Trump qui évoque aussi la visite d’émissaires de Donald Trump en Russie avant l’élection, les fake news distillées par des agents russes sur les réseaux sociaux, les attouchements de Donald Trump à Moscou, lors d’un concours de beauté.  

Une série ponctuée d’archives télévisées de l’époque qui se termine à l’américaine par une chanson patriotique et par un épilogue révélateur : après l’éviction de James Comey, tous les membres de la cellule d’investigation du FBI ont, soit été virés, soit ont démissionné. Une série disponible sur Canal + et MyCanal.

A voir également : le documentaire  House of Series sur MyCanal de Didier Allouch et Anne-Solen Douguet plonge dans ces séries américaines qui racontent les coulisses du pouvoir. 

James Comey (Jeff Daniels) invité à dîner par le président américain Donald Trump (Brendan Gleeson) qui lui demande d\'être loyal.
James Comey (Jeff Daniels) invité à dîner par le président américain Donald Trump (Brendan Gleeson) qui lui demande d'être loyal. (CBS / PHOTO NUMÉRIQUE)