L'empire des séries, France info

L'empire des séries. Jack Ryan, le héros d’"Octobre rouge", revient dans une série

L’agent de la CIA créé par l’écrivain Tom Clancy est de retour. Il est désormais le héros d’une série diffusée depuis une semaine sur Amazon Prime Video. Laurent Valière a aimé !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jack Ryan à Saint-Denis
Jack Ryan à Saint-Denis (JAN THIJS / AMAZON PRIME VIDEO)

Jack Ryan, l’agent de la CIA inventé par le romancier Tom Clancy, revient pour la première fois sous la forme d’une série et sous les traits de John Kasinsky. Il s'attaque aux terroristes en Syrie. L’ennemi a changé : après la guerre froide, voici la guerre contre les terroristes islamiques. Il s’agit de la première grande production de la plateforme Amazon Prime Vidéo. 

Jack Ryan, mini-série en huit épisodes, lorgne du côté de 24 heures chrono et de Homeland. Il y a tous les ingrédients : un expert financier de la CIA qui cache bien son jeu ; des mouvements de fonds suspects ; un mystérieux destinataire installé en Syrie, un certain Souleiman ; et des menaces d’attentats…    

Jack Ryan : souvenez-vous !

Il y a 30 ans, c’est le comédien Alec Baldwyn qui l’incarnait dans le film À la poursuite d’Octobre rouge : un agent de la CIA, apparemment simple employé de bureau. L’histoire se déroulait en pleine guerre froide. Il se battait contre le commandant d’un sous-marin russe joué par Sean Connery. Cette fois, le héros imaginé par le romancier Tom Clancy, un expert des thrillers technologiques, devient personnage de série. Et l’ennemi a changé : il est terroriste en Syrie et cherche à installer un empire islamique.    

Une série très réaliste

La série écrite par Carlton Cruse, coscénariste de Lost, est extrêmement réaliste. Elle montre avec minutie la vie quotidienne en Syrie, la vente d’otages occidentaux, la traque du terroriste jusque dans son repère par les militaires américains. Les reconstitutions sont impressionnantes : par exemple, la frontière avec la Turquie où des centaines de Syriens cherchent à gagner l’Europe. On sait tout enfin de la confection d’armes redoutables par les terroristes…    

Jack Ryan s’inspire largement des attentats de novembre 2015 en France

Une partie de la série est tournée à Paris et en Seine-Saint-Denis. On retrouve parmi les policières une actrice connue, Marie-Josée Croze. C’est elle qu’on avait découvert dans le film de Guillaume Canet Ne le dis à personne. Un épisode de la série reconstitue de façon bluffante la descente du GIGN dans l’appartement des terroristes à Saint-Denis.  

La réalisation est soignée. Les images sont magnifiques, comme ce port de pêche syrien rempli de bateaux bleus. On s’attarde autant sur la psychologie des terroristes que sur la vie privée de Jack Ryan, force tranquille, incarné avec charme et virilité par John Krasinsky. Au final, une série d’action à la fois psychologique et haletante.  

Jack Ryan à Saint-Denis
Jack Ryan à Saint-Denis (JAN THIJS / AMAZON PRIME VIDEO)