L'empire des séries, France info

L'empire des séries. "Friends" et des millions de copains à travers le monde

Chaque jour cet été, Laurent Valière nous plonge dans l'histoire des meilleures séries, et nous donne des idées de séries à voir ou à revoir. Cette semaine, place aux comédies, et à "Friends", qui a marqué toute une génération.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les acteurs de \"Friends\", à Los Angeles, le 22 septembre 2002.
Les acteurs de "Friends", à Los Angeles, le 22 septembre 2002. (LEE CELANO / AFP)

Ils sont six et finiront chacun par gagner à chaque épisode un million de dollars : Ross, Monica, Joey, Chandler, Phoebe et Rachel deviennent dans les années 1990 le miroir non seulement de l’Amérique, mais aussi des jeunes adultes du monde entier. On se reconnait tous dans la peau de ces personnages qui ont du mal à entrer dans la vie adulte. Pour une fois, à l’inverse des sitcoms qui se déroulent dans une famille ou entre collègues, et contrairement à Seinfeld autour d’un célibataire endurci, les six potes se créent entre eux une famille de substitution.

Une série chorale avec six personnages d'importance égale

C’est que leurs propres familles sont compliquées. Le sarcastique Chandler a un père transgenre, Joey vient d’une famille italienne de sept enfants, Phoebe déteste sa sœur jumelle, Ross a découvert que sa femme est lesbienne. Rachel s’enfuit de la cérémonie de mariage de rêve que lui a concocté sa riche famille. Les auteurs de Friends, Marta Kauffman  et David Crane, avaient raconté dans Dream on les angoisses d’un célibataire, dont les états d’âme étaient court-circuités par des images de films et séries. Cette fois, ils veulent une série chorale avec six personnages d’égale importance. Dans un nombre de lieux réduits : le bar le Central Perk et les appartements où la colocation est de rigueur.  Avec aussi des séquences hilarantes de flashbacks ajouteront du sel à leurs personnages.

Un nouveau saut dans la modernité

Les bientôt trentenaires parleront de thème jamais évoqués jusqu’ici en prime time à la télé américaine : le mariage gay, les mères porteuses, les rencontres sur internet. On parle aussi de revue porno et de sexe à la télé. La série offre un nouveau saut dans la modernité, même si  lorsque les filles se battent pour un préservatif, on ne montre pas l’objet à l’écran mais les sachets dans les poches de Joey. Le tout est minuté, il doit y avoir un gag toutes les dix secondes. Chassés-croisés amoureux, difficulté de se stabiliser, recherche du job idéal… Les six amis, incarnés par Jennifer Anniston, Lisa Kudrow, Courteney Cox, Matthew Perry, Matt LeBLanc et David Schwimbel,  tentent toutes les combinaisons et finalement deux finiront en couple. Il sera alors temps que la série s’achève. Devant 52 millions d’"amis" Amérique et bien plus dans le monde.

Les acteurs de \"Friends\", à Los Angeles, le 22 septembre 2002.
Les acteurs de "Friends", à Los Angeles, le 22 septembre 2002. (LEE CELANO / AFP)