"Infiniti", splendide thriller entre l'ISS et le Kazakhstan

écouter (3min)

La nouvelle série originale Canal+ a le don de mélanger les genres. À la fois thriller, science-fiction et géopolitique se mélangent dans cette série splendide et haletante, diffusée à partir de lundi 4 avril.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un policier Kazakh joué par Daniyar Alshinov (Isaak Turgun), une astronaute française incarnée par Céline Sallette (Anna Zarathi) (Empreinte Digitale Canal +)

Elle est juste splendide cette série. Mélange de thriller, de fiction géopolitique et de série de science-fiction. Tout se déroule à Baïkonour au Kazakhstan, au centre spatial, au milieu du désert. Et dans le ciel, quelque chose qui ne tourne pas rond dans la Station spatiale internationale.   

Au cours de ses six épisodes diffusés à partir de lundi 4 avril sur Canal+, Infiniti va ainsi nous faire naviguer de la galaxie à la terre et nous emmener dans un thriller palpitant aux décors splendides. La série est imaginée par Stéphane Pannetier et Julien Venlereberghe. C’est ce contraste qui leur a plu : "À Baïkonour, il y avait des troupeaux de chameaux avec des yourtes à quelques encablures des pas de tir. On a trouvé cette opposition entre les aspects très ancestraux, le monde intemporel de toujours, et ces centres spatiaux hyper intéressants. Les personnages ont commencé à s’inventer un peu comme ça. Avec deux personnages qui porteraient ces deux univers, qui pourraient être à la fois côte à côte et complètement séparés".  

Au centre : deux personnages, un flic kazakhe et une cosmonaute. La série mélange les genres. Les auteurs racontent : "C'est vrai qu’on a construit le personnage de la cosmonaute Anna comme une sorte de Jeanne d’Arc cosmique qui entendait des voix. On cherche toujours des stéréotypes quand on veut construire un personnage. Le contrepied parfait, c’est un flic rationaliste qui incarne justement la raison".  

Céline Salette est touchante et bluffante dans le rôle de cette cosmonaute : "Jouer de faire semblant d’être en apesanteur, faire semblant de décoller dans une fusée, c’est une folie." La série a été tournée à Kiev. Les événements actuels touchent particulièrement l’actrice : "On a tourné deux mois et demi en Ukraine, avec des gens passionnants, c’est d’autant plus fou de les imaginer sous les bombes, cachés, en train de galérer pour trouver de la nourriture, ou en train de fabriquer des cocktails molotov. On était à Kiev l’année dernière, mon fils a couru après les pigeons dans les parcs, c’est inimaginable d’imaginer aujourd’hui cette ville bombardée."

Infiniti, un thriller de toute beauté, crédible, angoissant, et de haute volée. A partir de demain sur Canal +. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.