"Impeachment", l'affaire Monica Lewinsky adaptée en série

écouter (3min)

Après l'assassinat de Giovanni Versace et le procès de OJ Simpson, le producteur Ryan Murphy choisit de raconter un autre fait divers des années 90 : l'affaire Monica Lewinsky. Une série coproduite par l'ancienne stagiaire de la Maison Blanche. 10 épisodes diffusés à partir du 28 octobre sur Canal +.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Clive Owen et Beanie Fieldstein incarnent Bill Clinton et Monica Lewinsky. (FOX / PHOTO NUMÉRIQUE)

8 octobre 1998. Une procédure d’impeachment est engagée contre le président américain Bill Clinton par le procureur indépendant Kenneth Star. La cause : le mensonge du président à propos d’une relation sexuelle avec la stagiaire de 22 ans Monica Lewinsky.

C’est cette affaire sordide et politique que raconte avec délice la nouvelle série de Ryan Murphy, le producteur de Glee, qui s’est spécialisé avec succès aussi dans le récit à travers des séries de faits divers contemporains : l’assassinat du créateur de mode Gianni Versace, le procès de OJ Simpson le meurtre de son ancienne épouse. Cette fois, cela s’appelle Impeachment. Les 10 épisodes seront diffusés à partir du jeudi 28 octobre sur Canal +.

Monica Lewinsky, qui est aussi productrice de la série, n’est pas au centre. L’héroïne - l’anti héroine -, disparue il y a tout juste un an, est celle qui a lancé l’affaire et enregistré à son insu les confidences de son amie.

1994 : les fax, les enregistrements sur cassette de discussion téléphonique, les gros téléphones, la réélection bientôt de Bill Clinton. Linda Tripp porte des Ray-Ban fumées, travaille à l’aile ouest de la Maison Blanche et s’offusque lorsque la première dame Hillary Clinton utilise les mêmes toilettes qu’elle. Elle colporte des ragots sur les amours de Bill Clinton. Elle est mutée au Pentagone.

La série se regarde comme un thriller

C’est là qu’elle rencontre et se lie d’amitié avec une jeune stagiaire, Monica Lewinsky. Peu à peu, elle comprend que la jeune fille est totalement tombée sous le charme du président américain qui lui a fait des avances, des cadeaux,  et la reçoit régulièrement à la Maison Blanche.

Tout autour, une constellation d’hommes et femmes de droite qui conspire à faire tomber Bill Clinton. Une autre victime, Paula Jones, qui la première lance un procès contre le président de l’Amérique. La naissance du journalisme de ragot sur internet. Et une éditrice avide de livres à scandale.

La série saisissante se regarde comme un thriller. Les comédiens portent des prothèses pour ressembler aux véritables protagonistes. Comme Clive Owen pour Bill Clinton. Tout est là jusqu’à la robe bleue conservée par Monica Lewinsky. Une histoire rugueuse, plutôt longue, mais pleine de détails insoupçonnés.    

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.