Danny Boyle ressuscite l'histoire des Sex Pistols

écouter (3min)

Dans "Pistol", Danny Boyle raconte la genèse et l'histoire du groupe britannique des Sex Pistols qui ébranle l'Angleterre des années 70. Une série musicale en six épisodes, diffusée à partir du 6 juillet sur Disney +.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Toby Wallace (Steve Jones), Louis Partridge (Sid Vicious), Anson Boon (John Lyndon - Johnny Rotten), Jacob Slater (Paul Cook) : Les Sex Pistols. (FX NETWORKS)

Décidément, l’Angleterre inspire les auteurs de séries. Après The Crown, et son histoire de la reine Elisabeth II, voici celle des Sex Pistols, le groupe punk dont un disque considéré comme sacrilège est carrément interdit de vente en 1977.

Pistol, c’est la nouvelle série diffusée sur Disney + qui raconte l’histoire de ce groupe qui bouscule la société britannique. Ses membres détestent le rock à la mode de l’époque. Le guitariste Steve Jones est repéré par l’activiste politique Malcolm McLaren qui tient un petit magasin dénommé Sex à Londres. Il rêve de dynamiter la société.

Pour raconter cette histoire, le réalisateur Danny Boyle s’est inspiré de l’autobiographie du guitariste. Danny Boyle explique : "J'ai exactement son âge, je viens d'un milieu similaire, et j'adorais le mouvement punk déclenché par les Sex Pistols."

Si Danny Boyle veut raconter l’histoire des Sex pistols, c’est qu’il a vécu ces années 70 durant lesquelles les Sex Pistols réveille toute une jeunesse endormie. Danny Boyle se souvient :

"C'était terrible. Tu étais jeune. Et puis boum, tu étais vieux ! Et il n'y avait rien entre les deux. Les gens commençaient à ressembler à leurs pères, presque immédiatement. Ce que les Sex Pistols ont fait, c'est qu'ils ont fait sauter ce pont. Ils n'avaient rien de positif à apporter pour le remplacer. Ils l'ont juste fait exploser. Ils ont dit : non, Tu n'as pas à devenir cela."  

De jeunes acteurs incarnent Sid Vicious, Steve Jones, Paul Cook et Johnny Rotten. La série, filmée avec le grain des caméras de l’époque, mélange les archives des années 70. Johnny Rotten a voulu interdire l’utilisation des musiques du groupe. Alors, tout est joué en live dans la série par les comédiens.

Anson Boon incarne Johnny Rotten mais il n’a pas pu le rencontrer :  

"Non. Il a choisi de ne pas participer à la série, c’est dommage. Mais heureusement, il a écrit trois livres, le premier en particulier est riche en informations. Il y a une chose chez lui de particulier que je voulais vraiment avoir, c'est son regard, son fameux regard, qui a fasciné Danny Boyle et que Danny voulait retranscrire précisément. La façon dont il regardait le public, et le défiait presque. Et je pense qu'il défiait l'establishment quand il le faisait, ce qui était vraiment cool."

Une série linéaire, plastiquement jolie. A la limite trop, pour une histoire qui a déchiré l’Angleterre. Pistol,  six épisodes sur Disney +  à partir de mercredi.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.