L'émission spatiale, France info

L’émission spatiale. "Qu’est-ce que ça fait quand une expérience explose dans l’espace ?" demande Gaëllys, 10 ans, à Thomas Pesquet

Cette semaine dans "L’émission spatiale", Thomas Pesquet répond aux questions des enfants sur les expériences scientifiques qu'il mène actuellement dans l'ISS.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Image de la télévision de la NASA avec les astronautes Thomas Pesquet, Megan McArthur et Shane Kimbrough, et Akihiko Hoshide, à l\'intérieur de la capsule sur le site de lancement, en Floride, au centre spatial Kennedy, le 23 avril 2021.
Image de la télévision de la NASA avec les astronautes Thomas Pesquet, Megan McArthur et Shane Kimbrough, et Akihiko Hoshide, à l'intérieur de la capsule sur le site de lancement, en Floride, au centre spatial Kennedy, le 23 avril 2021. (AFP / NASA TV)

"Ça ressemble à une chaise de torture, mais c’est pour la science !" Cette semaine, sur Twitter, l’astronaute Thomas Pesquet a dévoilé un peu des coulisses des expériences menées dans l’ISS depuis son arrivée, comme celle intitulée GRASP. 

Ce sujet intrigue des élèves de CM2 de l’école Léonard de Vinci à Massy, (Essonne) en région parisienne. Ce sont eux qui jouent les intervieweurs de l’espace dans ce nouvel épisode de L’émission spatiale.

Louise, 10 ans, demande par exemple à Thomas Pesquet quelle est l’expérience qu’il réalise le plus en ce moment. "C’est une expérience de l’ESA, l’Agence spatiale européenne qui s’appelle GRIP GRASP. Ça regarde le cerveau des astronautes et comment on utilise nos mains pour attraper des choses à impesanteur… Est-ce que ça a un lien avec la gravité, et comment tout ça est connecté de manière précise, pour pouvoir comprendre un peu comment marche le cerveau des gens." Une expérience qu’il mène depuis son arrivée. "Et après, il va y en avoir beaucoup d’autres."

Des salades cultivées… dans l’espace

Adèle, 11 ans, voudrait savoir si c’est vrai que l’astronaute "fait pousser des graines dans l’espace". "Oui c’est vrai !" lui répond Thomas Pesquet. Une expérience qui pourra être utile pour les futures missions sur Mars. Et pour ça, la station dispose de matériel dédié comme une "petite serre" et des lumières artificielles.

Et le résultat est au rendez-vous, explique l’astronaute : "On a eu de la salade, on a eu un peu comme du chou et on étudie comment tout ça se passe en apesanteur." Avec des défis techniques et scientifiques à relever : "Comment on arrose les plantes avec l’eau qui ne tombe pas et qui fait des boules ?" Pour remédier au problème, l’arrosage se fait… avec des seringues, raconte l’astronaute. "De temps en temps, ce qui est bien, c’est qu’on a le droit de manger nos salades et le résultat de nos expériences scientifiques et ça c’est toujours sympa."

Au tour d’Owen, 10 ans, de prendre le micro : "Est-ce que vous travaillez tous dans la même salle ou pas ?" Oui et non, répond l’astronaute. Certains modules sont de véritables laboratoires "avec des équipements de recherche" comme une centrifugeuse, un four, une serre… "Parfois, on travaille dans la même" mais "les gens qui font notre emploi du temps essaient de faire en sorte qu’on ne soit pas tous en même temps dans la même salle (…) donc on est souvent un peu répartis dans toute la station. Parfois, on ne se voit même pas de la journée entière, alors que la station, ce n’est pas très grand."

Issa, de son côté, ne voudrait pas déranger trop longtemps l’astronaute, juste le temps de lui poser une question : "Est-ce que c’est difficile de manipuler des objets dans l’espace, en apesanteur ?" Ça dépend, répond l’astronaute… par exemple, pour les objets très lourds, "c’est très facile". Il suffit de les transporter… avec les jambes, raconte Thomas Pesquet.

En revanche, ça se complique pour les objets plus légers comme des vis : "Dans l’espace, elles vont s’envoler (…) Tu es obligé de les scotcher (…) Parfois, tu perds tes outils." En résumé, "pour les gros trucs un peu lourds, c’est plus pratique, mais pour tout le reste, c’est quand même un peu plus compliqué."

 Heureusement pour nous, ça n’arrive pas souvent qu’une expérience explose dans l’espace.

Thomas Pesquet

La dernière question revient à Gaëllys, 10 ans, qui s’inquiète du danger des expériences menées dans l’ISS : "Qu’est-ce que ça fait quand une expérience explose dans l’espace ?" demande l’écolière. "Heureusement pour nous, ça n’arrive quand même pas souvent qu’une expérience explose dans l’espace", sourit Thomas Pesquet. 

L’astronaute lui explique notamment l'existence de mesures de protection et d'outils qui permettent de mener sans danger des expériences périlleuses, par exemple de combustion ou avec des produits chimiques. Des protocoles d’urgence et des protections aussi sont prévus en cas de fumée ou de gros problèmes. "On est préparés pour tout ça, mais heureusement pour nous, ça n’arrive jamais."

Vidéo de la première conférence de presse de Thomas Pesquet, vendredi 30 avril 2021 à bord de l'ISS, en direct depuis l'espace.

Sur cette page, vous pouvez écouter en entier ce quatrième épisode de L'émission spatiale, où l'astronaute Thomas Pesquet répond à des questions d'enfants sur la vie à bord de l'ISS. Un rendez-vous à écouter chaque samedi à 10h44 et 12h51 sur la radio france info et à retrouver en podcast.

Pour faire participer une classe (primaire et collège) à un enregistrement de L'émission spatiale, dans la limite de places disponibles, contactez les services de la Médiatrice de Radio France.

Image de la télévision de la NASA avec les astronautes Thomas Pesquet, Megan McArthur et Shane Kimbrough, et Akihiko Hoshide, à l\'intérieur de la capsule sur le site de lancement, en Floride, au centre spatial Kennedy, le 23 avril 2021.
Image de la télévision de la NASA avec les astronautes Thomas Pesquet, Megan McArthur et Shane Kimbrough, et Akihiko Hoshide, à l'intérieur de la capsule sur le site de lancement, en Floride, au centre spatial Kennedy, le 23 avril 2021. (AFP / NASA TV)