Cet article date de plus de six ans.

François Hollande, l’audace de l’obstiné

écouter (10min)
François Hollande n’a pas perdu de temps. Avant même d’entamer le feuilleton traditionnel des vœux aux corps constitués, le président a choisi de s’exprimer deux heures durant sur France Inter. Un long entretien sans véritable révélation, si ce n’est que le président de la République continue inlassablement de défendre sa ligne politique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

 Visiblement, François Hollande veut sortir du cadre de ses obligations institutionnelles. Depuis quelques semaines, le chef de l'Etat a rajouté des rendez-vous ou des sorties  plus informelles à son agenda. Cela a commencé avec l’émission de TF1 en novembre dernier. François Hollande avait répondu longuement aux questions très concrètes posées par des particuliers avec lesquels il a dialogué, sans le filtre des journalistes (lesquels journalistes avaient d’ailleurs été renvoyé à un rôle d’experts un peu obsessionnels de la politique politicienne). Certains commentateurs avaient critiqué sa posture de président… de conseil général ou de conseiller de Pôle Emploi. Le scepticisme de la presse avait été démenti par le bon score de l’émission, et le frémissement des sondages. François Hollande ne baisse plus. Au vu de sa chute des derniers mois, et même des dernières années, le résultat est positif. Depuis, François Hollande multiplie les contacts directs avec les Français. Il effectue des déplacements surprise, avec un ou deux journalistes maximum. Il reçoit également, à l’Élysée, des Français sans titre particulier. Ils ont simplement écrit au chef de l'Etat, ou bien, ont été choisi par le député de leur circonscription pour l’accompagner lors d’une rencontre avec le président de la République.

Ce lundi matin, l’objectif, une nouvelle fois, était donc de s’adresser directement aux Français, via la radio, un media direct et simple.

 

Au risque de se répéter

Il avait déjà adressé ses vœux aux Français le 31 décembre. Il va multiplier les discours à l’occasion des traditionnelles cérémonies des vœux. François Hollande n’annonce rien de nouveau, il explique et défend ses choix depuis son accession à l’Élysée. Qu’est-ce qu’il explique en fait ? Il admet, entre les lignes, s’être montré un peu trop optimiste sur la baisse du chômage. Mais il ne se renie pas. Au contraire, il défend la cohérence de ses choix. La difficulté tiendrait à la situation internationale, plus qu’aux orientations choisies. Ce faisant, François Hollande s’efforce de rassurer les Français.

Après avoir vécu une année 2015 terrible,  malgré l’echec l’échec du chômage, le livre de Valérie Trierweiler, le départ du gouvernement des verts, puis des ministres socialistes frondeurs, François Hollande maintient la même politique et la même attitude. Il revendique une approche de gauche, et écologiste. Cela pourrait passer pour de l’obstination. Une posture inquiétante pour un responsable politique. A force d’explications simples et directes, auprès des Français, François Hollande veut prouver le contraire.

 

Remonter la pente d'ici 2017

 

  L’espoir fait vivre, surtout en politique. Mais surtout, 2017, c’est loin. Et la qualité première de François Hollande, c’est la patience. Il a entrepris un travail de ravaudage comparable à celui qui l’a déjà mené à l’Élysée, alors qu’il était monsieur 3% au PS. Un ravaudage de la confiance viv à vis des Français. Il compte aussi sur une amélioration de la situation économique. Même toute petite, à condition d’être visible , elle valoriserait sa posture. Son obstination passera pour une qualité, et pas un défaut. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.