Cet article date de plus de neuf ans.

Voitures électriques : comment bien les conduire

écouter (2min)
La conduite d'une voiture électrique n'est pas exactement la même que celle d'une voiture classique. pour éviter de voir fondre votre autonomie, mener une "électrique" exige de revoir complètement vos habitudes au volant.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Avec une voiture électrique, il est très tentant de conduire vite, d’enfoncer l’accélérateur : vous avez un répondant immédiat, pas un bruit, une accélération puissante et... dans un souffle.
Impression très agréable.
Mais, si vous conduisez ainsi, vous fusillez votre autonomie – qui est déjà le gros souci de départ avec une voiture électrique.
Il faut doser votre accélération . Ne jamais dépasser la mi-course de la pédale d’accélérateur. Toute « sur-accélération » entame fortement votre capital d’électricité.
Ce qui va forcément plafonner votre vitesse : au-delà de 80km/h, vous pompez très fort dans la réserve de vos batteries.

Ensuite, il faut ralentir très progressivement . Avec beaucoup d’anticipation. Parce que, jusqu’à un certain seuil de ralentissement, l’énergie est récupérée lors du freinage, sous la forme de courant – qui vient recharger les batteries.
Si vous freinez plus fort, vous actionnez les freins "traditionnels" – les disques, les plaquettes –, qui dilapident sous forme de frottement – de chaleur – l’énergie que vous avez dépensée pour accélérer.
Donc, vous devez toujours vous maintenir sous un certain niveau de freinage.
Ensuite, autre piège : la voiture électrique est à autonomie "variable".

  • La clim et le chauffage – et même le désembuage – réduisent votre autonomie de 12 à 20% !
  • Et il y a le profil de la route. Les côtes sont extrêmement gourmandes en énergie. Tous les 300 mètres, vous perdez 1 km d’autonomie !

Attention : les autonomies revendiquées par les constructeurs sont aussi fausses – et dans les mêmes proportions – que les consommations de carburant qu’ils revendiquent pour les voitures « classiques ».
Retranchez au moins 30% ! Même si vous conduisez avec... précaution !

 

 

Des études contradictoires sur les encombrements dans les villes
Deux études paraissent, régulièrement, sur l’engorgement de la circulation dans les villes.
Curieusement, ce ne sont pas les mêmes villes qui arrivent en tête des bouchons dans chacune des enquêtes. Parce que l’une – celle de l’Inrix – évalue les embouteillages dans les abords des villes. Alors que celle de TomTom mesure les encombrements à l’intérieur des villes.

Un mandataire peu scrupuleux en cours de condamnation
Pour une fraude à la TVA .
Un mandataire de Montargis revendait des occasions récentes, importées d’Espagne.
Des voitures qui n’avaient pas acquitté de taxe dans leur pays, et qui ne payaient pas non plus la TVA en France.
Ce mandataire avait écoulé 130 voitures.
Il risque 5 000 € d’amende, 530 000 € de dommages et intérêt au Fisc. Et 8 mois de prison avec sursis.

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.