Cet article date de plus de neuf ans.

Renault : Démission de Carlos Tavares, le directeur général. Et la suite ?

écouter (10min)
Rentrée automobile surprenante, cette année, puisque le directeur général de Renault vient de quitter son poste. C'est un évédement assez inattendu. Quant aux conséquences...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Grosse surprise de la rentrée : Carlos Tavares, responsable des marques Renault et Dacia – donc "juste en dessous" du grand patron Carlos Ghosn qui dirige aussi Nissan – Carlos Tavares est parti.
Ce qui a mis le feu aux poudres, c'est la déclaration de Carlos Tavares : il a affirmé – publiquement – qu'il était prêt à quitter Renault pour prendre la tête de General Motors, ou de Ford. Cela n'a pas dû plaire au PDG.

Carlos Tavares, un fidèle de Renault

Il y travaillait depuis 32 ans – à part un "passage" chez Nissan ; mais c'est dans le même groupe.
C'est quelqu'un qui aime l'automobile ; qui aime le sport : il a même fait un peu de compétition.
Récemment, il s'est battu pour la renaissance d'Alpine.
Et – globalement – il a beaucoup travaillé pour le redressement de la marque.

Un bilan encore difficile à dresser

Carlos Tavares n'est resté que deux ans à son poste.
Son travail sera plus facile à apprécier lorsque sortiront les nouveaux modèles décidés sous sa responsabilité : notamment le futur Scénic, et le gros "SUV" qui remplacera l'Espace (et qui sera dévoilé la semaine prochaine au salon de Francfort, sous forme de prototype).

Le signe d'une crise au plus haut niveau, chez Renault ?

Le départ d'un directeur général n'est quand même pas un cataclysme.
Par ailleurs, il est vrai que Tavares et Ghosn ne s'entendaient pas parfaitement – et même de moins en moins bien ces derniers temps. Avec une vision différente de la marque, et de l'identité de Renault.
Carlos Tavares était beaucoup plus attaché à la "personnalité" de Renault.
En tout cas, ce départ survient dans un contexte tourmenté :

  • le renouvellement des modèles très erratique, ces trois dernières années ;
  • une direction du groupe autoritaire, qui génère une tension dans beaucoup de services ;
  • le très fort recul des ventes de Renault : ces 10 dernières années, elles ont été divisées par deux !
  • le soupçon que tout est fait pour Dacia et Nissan, et très peu pour Renault.
    Donc : le contexte est difficile.
    Mais ça ne doit pas faire effet d'une caisse de résonance excessive à ce qui n'est – après tout – "que" le départ "accidentel" d'un dirigeant.

En Bref...

La France reste le pays le plus touristique du monde !
Si cet été vous avez croisé sur les routes beaucoup de voitures étrangères, et d'autocars, c'est normal !
La France reste n°1 mondial des destinations touristiques.
Avec de plus en plus de Chinois, et d'Allemands !

Skoda : très performant en Chine
Déjà 1 million de Skoda vendues en Chine – au total.
Alors que la marque n'est présente sur le marché chinois que depuis 6 ans.
La Chine est devenue le premier marché pour Skoda.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.