L'auto, France info

PV : ne pas payer, c’est rarement possible

En ces fêtes de fin d'année, ne croyez pas trop au Père-Noël, pour vos contraventions. Et ne croyez pas ceux qui vous disent qu'il y a des tas de moyens de ne pas payer ses PV !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(PV : ne pas payer, c’est rarement possible ! © Maxppp)

Attention : les tuyaux les plus "bidons" circulent sur ce qui fait envie à beaucoup de monde : NE PAS PAYER ses PV.

La tentation est d'autant plus grande que, lorsque vous regardez sur Internet, vous trouvez plein d'astuces, de recettes pour échapper aux PV. Sans vous faire prendre – évidemment !

Les tuyaux bidons ne marchent jamais. Absolument jamais !

Entre les vieilles recettes qui sont périmées depuis des dizaines d'années ; les idées farfelues d'Internautes hyper créatifs – mais totalement ignorants ; et les "fakes" (vous savez : les fausses rumeurs, les contre-vérités), vous avez un large choix ; mais, à l'arrivée, ça donne toujours les mêmes résultats : ça n'a aucun effet !

Des exemples

La carte grise établie à plusieurs noms : ça ne vous protège pas du tout des poursuites de l’administration. Elle peut se tourner, soit vers l’un des propriétaires, soit vers tous les propriétaires ! Et le Trésor Public a le droit de faire de saisies sur les comptes bancaires de tous les titulaires de la carte grise.

Les vices de forme : c’est la tarte à la crème ; votre PV ne serait pas valable, parce qu’il y a une rature, ou une petite erreur de forme visuelle.

Tant que le lieu, la date, la nature de l'infraction, et votre identité (ou votre immatriculation) sont exacts, le PV n’est pas contestable !

Autre "prétendue" recette : contester et puis cumuler les contestations, pour ne jamais payer. Mais non ! C’est vrai qu’une première contestation "suspend" le paiement de l'amende ; mais ça le "suspend" seulement : si vous n'avez aucun argument sérieux, vous serez relancé ; et vous devrez payer.

Ne laissez pas traîner les choses : c'est vous qui en paierez les conséquences !

Si vous laissez traîner vos PV trop longtemps, vous l'avez compris : l'Administration vous retrouve !

Et là, ça se gâte ; parce que, dès qu'un PV est majoré, c'est le fisc qui s'en occupe ! Et ça ne plaisante pas : la saisie sur salaire est possible ; et, au-delà de 535 €, un juge peut prononcer la saisie sur vos biens propres – chez vous.

En plus – cerise sur le gâteau – ces PV que vous n'avez pas payés si éventuellement, ils s'accompagnent de retraits de points, tous les retraits de points vont se cumuler et vont se cumuler au même moment.

Et vous pourrez perdre votre permis en une fois – d'un seul coup !

Alors que, normalement, vous ne pouvez pas perdre plus de huit points d'un coup.

Mais là, ce serait pour plusieurs infractions différentes, commises à des dates distinctes et qui, si elles sont réglées en une seule fois, vous font perdre votre permis !

(PV : ne pas payer, c’est rarement possible ! © Maxppp)