L'auto, France info

PV à l'étranger : les autorités françaises font du bluff !

Que va-t-il se passer si vous avez été verbalisé à l'étranger, et que vous recevez l'amende, en France, plusieurs mois plus tard ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

C'est l'histoire de Fabien.
Il reçoit – lui, deux ans après – 3 PV pour circulation dans une de ces zones historiques, de centre ville, en Italie. A Florence.
3 PV dressés en 8 minutes : 119 € chacun, établis par des flash.
Mais, comme ils n'ont pas été payés dans les temps – évidemment, puisque notre automobiliste est français, et que le retrouver a pris du temps – ils arrivent en France deux ans plus tard. Et majorés ! Ils sont passés à 194 €, chacun ! Des policiers français convoquent Fabien et ils lui  donnent les PV.

Obligation de payer, donc ?

Pas exactement ! Les policiers français n'ont pas l'autorité, pour faire payer un PV étranger. Il n'existe pas d'accord pour la poursuite des automobilistes, entre l'Italie, et la France : jusqu'à ce jour, aucun automobiliste français n'a été contraint de payer pour un PV italien, reçu en France. Donc :  beaucoup de bluff de la part des policiers français, mais rien de plus ! Et heureusement : parce que, ces PV, qui ont traîné, arrivent majorés : 582 € au total !
Et l'automobiliste n'aurait même pas la possibilité de se défendre, ni contre les PV, ni contre leur majoration ! C'est contraire au droit français ET au droit européen.
Et puis là, au bout de deux ans, la loi française s'applique : les PV sont prescrits, annulés !

Ne pas payer, ce n'est pas non plus sans risque...

Avec les PV à l'étranger, c'est toujours la même histoire : si vous retournez dans le pays et si vous faites l'objet d'un contrôle de police – ou, même, lors de votre arrivée, à la douane, si vous arrivez par avion – vous pouvez être  obligé de payer sous peine de vous voir interdit de conduire, sur le territoire ou, carrément, interdit d'entrer dans le pays, si vous êtes intercepté à votre arrivée. C'est un risque !

En Bref...

Le marché automobile français recule
Et il quitte la deuxième place qu'il occupait depuis 3 ans, en Europe, derrière l'Allemagne. Cette année, le marché automobile français repassera derrière le marché anglais, avec une baisse de presque 14% !

Encore beaucoup trop d'enfants victimes d'accidents de la route
Rien qu'en Europe, les jeunes enfants – de moins de 15 ans – sont encore beaucoup trop souvent victimes d'accidents de la route :  1100 enfants tués, chaque année, et 100 000 blessés.
Une initiative européenne mise en place par Michelin essaye d'améliorer les choses, depuis 2009 : de l'information, dans les écoles ; et la distribution, l'année dernière, de 60 000 casques de vélo.

(©)