L'auto, France info

Lavia : bientôt les automobilistes sous surveillance ?

Il est de plus en plus question d'un programme : "Lavia", pour les limitations de vitesse. De quoi s'agit-il ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Lavia : L imiteur s'A daptant à la VI tessse A utorisée.
C'est une idée extrême, pour faire respecter les limites de vitesses.
Votre vitesse serait régulée, automatiquement – voire en permanence – sur tous les types de route.
Vous ne pourriez plus dépasser les vitesses prescrites ; ni échapper à ce "téléguidage" continu.

Un fonctionnement très simple

Et toutes les techniques nécessaires existent déjà !
A bord des voitures, il y a un simple capteur de position, et de déplacement ; ainsi qu'une localisation sur une cartographie GPS – ce qui existe déjà.
Puis une connexion entre ces données cartographiques – qui incluent les vitesses limites, sur toutes les routes – et votre régulateur de vitesse.
En fait, ce n'est ni plus, ni moins, qu'un régulateur de vitesse actionné, non pas depuis votre voiture, mais, directement, depuis les satellites.

Le but ultime : une circulation complètement régulée

Ainsi, plus aucune voiture ne pourrait dépasser les limites de vitesse.
Cela pourrait être le stade ultime du système.
Vous entreriez alors dans un monde "parfait", où serait supprimée toute possibilité d'infraction, à la source.
La conduite des humains passerait totalement sous contrôle.
Ce qui pose des problèmes, en termes de :

  • Liberté individuelle ;
  • Utopie d'une société qui pense que, en mettant les comportements complètement sous contrôle, on arrive au risque "zéro" – ce n'est pas vrai.
    Aujourd'hui, ce projet "Lavia", tel qu'il est envisagé, dans un premier temps, ce ne serait pas un téléguidage permanent, et imposé.
    Mais une action "volontaire", de la part des conducteurs, qui pourraient réguler leur vitesse directement par satellites.
    Et qui pourraient reprendre, à tout moment, la maîtrise de leur vitesse.

www.lavia.fr

Légende de l'image:

Figure A
Grâce au GPS
et à des capteurs installés à bord des voitures, le véhicule est à tout moment
localisé
  
Figure B
Cette
position est traitée par un système de navigation embarqué (simpple GPS), qui
contient une carte digitalisée de la zone où roule la voiture.

  
Figure
C
La voie et le sens de
circulation ayant été identifiés, l'ordinateur de bord peut retrouver la vitesse
réglementaire grâce à une base de donnée embarquée, dans laqelle sont inscrites
zone où le systèmeLAVIA est opérationnel. 

 

 

En Bref...

Les constructeurs parlent beaucoup de "personnalisation" des voitures...
Et ce n'est pas nouveau !
Revenons en arrière.
J'ai retrouvé cette note de Panhard – la marque française "doyenne" –, au sujet de sa berline Dyna Z.
Nous sommes en 1958. Cette note de la direction de Panhard : "Il est exact que le client est devenu individualiste, et exige un grand choix. Sur notre berline Dyna Z, le nombre de possibilités existant entre les différentes versions est de : 972 !"
972 : cela peut paraître dérisoire, à côté des 4 millions de combinaisons possibles, aujourd'hui, sur une Mini – ou, quasiment autant, sur une Opel Adam.
Mais , à cette époque – il y a 55 ans –, compte tenu du caractère rigide de la production, et des seulement 7 couleurs de carrosserie proposées au catalogue Panhard, ces 972 combinaisons relevaient de l'exploit !"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)