L'auto, France info

J moins 5 avant l'ouverture du Mondial de l'Auto à Paris

Le Mondial de l’Auto de Paris ouvre ses portes samedi prochain, Porte de Versailles. Tous les deux ans, c’est l’événement automobile de Paris. L'amour des Français pour la bagnole reste intact. Quelques grandes marques seront absentes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Ce salon événement ouvre ses portes à Paris le 1er octobre
Ce salon événement ouvre ses portes à Paris le 1er octobre (Mondial de lAutomobile)

Dans une capitale de plus en plus auto-phobe (aujourd’hui, c’est la journée sans voiture à Paris intra-muros), le succès du salon de l’auto ne se dément pas.

1.300.000 visiteurs au Mondial précédent

Preuve que les Français en général aiment toujours la bagnole, même si elle est moins déifiée qu’avant. A ce propos je vous conseille le livre de Mathieu Flonneau, L’Automobile au temps des Trente Glorieuses aux éditions Loubatières à paraître le 28 septembre. Mais revenons à notre Mondial.

Puisque rêver ne coûte rien, commençons par les voitures hors de prix

Sur le stand Ferrari vous aurez le choix entre la Ferrari Aperta : c’est un cabriolet de près de 1000 chevaux et plusieurs centaines de milliers d’euros. Mais pas la peine d’économiser, la centaine d’exemplaires prévue est déjà toute réservée. Plus familiale, si l’on peut dire, la GTC4 Lusso, 4 places, 4 roues motrices et directrices et un peu moins de 270.000 €. Un cadeau.

Dans le domaine du rêve, on verra plusieurs concept cars comme une sportive électrique chez Renault, mais l’Alpine jouera encore l’Arlésienne. La plus intrigante sera sans doute chez Citroën la CXperience, une voiture très basse et lisse comme un galet, qui annonce les futures lignes Citroën, davantage que le Proto E-tense qui avait électrisé le dernier salon de Genève.

Côté électrique, c’est Opel qui fait des étincelles

Avec l’Ampera-e, rhabillée en citadine 5 places et qui annonce 300 km d’autonomie, à peu près comme la nouvelle i3 de BMW et sensiblement au même prix : 35.000 €. Deux fois plus cher que la Zoe. La nouvelle Smart se remet à l’électrique mais avec 165 km d’autonomie, c’est une citadine. Sa grande sœur 4 portes devrait aussi se mettre au courant.

Pour le reste, les modèles classiques, essence ou diesel, ont tous des allures de 4X4 vrais ou faux. Même la petite C3 de Citroën joue les baroudeuses tout en restant joueuse. Chez Peugeot, on verra le 3008 et le 5008 parés pour l’aventure routière avec un design plus musclé, mais la modularité intérieure reste monospace. Même chose pour le Scenic dont je vous ai déjà longuement parlé. Mais Renault monte en gamme dans les crossovers avec un nouveau Koleos, celui-ci sans influence coréenne. Volkswagen se fait discret, mais ses cousines tchèque et espagnole sortent le Skoda Kodiak, souriez, et le Seat Ateca. Chez BMW, on se contentera du X2 un sport activity coupé. Et puis chez les vrais spécialistes du 4X4, on verra le Discovery chez Land Rover et le grand Cherokee chez Jeep.

Quelques trous de marques à ce Mondial 2016

D’abord Ford qui en avait assez de se faire envahir chaque fois par les syndicalistes de Blanquefort, son usine de Bordeaux. Absent. Comme ses anciens partenaires, Volvo et Mazda, donc pas de berline S90 et de MX5 Targa. Mais ce sont les amateurs de rêve, encore eux, qui seront le plus frustrés. Ni Aston Martin, ni Lamborghini, ni Bugatti ne paraderont sur leur stand cette année. Dans le groupe Volkswagen on fait sans doute profil bas.

 

 

Ce salon événement ouvre ses portes à Paris le 1er octobre
Ce salon événement ouvre ses portes à Paris le 1er octobre (Mondial de lAutomobile)