Cet article date de plus de huit ans.

Autoroutes : le pays où la vie est plus chère

Si vous prenez le volant cet été, nul doute que vous les fréquenterez : les aires d'autoroute. Les prix qui y sont pratiqués sont souvent ahurissants.
Article rédigé par Jean-Rémy Macchia
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (Déjeuner sur une aire d'autoroute s'avère souvent une très mauvaise opération pour le portefeuille © MaxPPP)
    • 321% pour de l’eau gazeuse (plus de 4 fois le prix normal) ;

      • 195% pour un sandwich jambon-beurre ;
      • 138% pour un paquet de chewing-gum ;
      • 90% pour un soda...

    C'est le résultat d'une enquête du site Caradisiac sur les tarifs moyens d'épicerie dans les stations d'autoroute. Sur autoroute, les carburants sont également plus chers : 10% de plus.

Des tarifs assassins pas forcément justifiés

Les pétroliers vous répondront que lorsqu'ils vendent des sandwichs ou de l'essence, ils versent une "redevance" aux sociétés d'autoroute et que, en plus, le fait d'être présent sur autoroute les oblige à avoir des frais supplémentaires : ils doivent ouvrir 24h sur 24 – même sur les tronçons où il n'y a quasiment personne la nuit ; ils ont des normes exigeantes, pour la surface du magasin, la présentation, la mise à disposition des toilettes etc... ; et tout cela a un coût.

C'est vrai, mais le surcoût de tout ce qui est épicerie dépasse quand même – de beaucoup – le poids de leurs charges.

Heureusement, pour l'été, il y a une bonne initiative : l'opération "croque-malin" qui permet d'avoir, dans 250 stations-service,  en boutique une formule sandwich + dessert + boisson pour 5euros ; et en self-service une formule plat chaud + dessert pour 8 euros. Le plus économique reste de préparer ses sandwichs à l'avance ou de sortir de l'autoroute, d'aller dans une vraie boulangerie qui vous vendra de vrais sandwichs avec du vrai bon pain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.