Cet article date de plus de dix ans.

Les beaux jours reviennent et les cabriolets se redécouvrent

Les cabriolets petits et grands ressortent des garages et rouvrent leurs capotes ou leur toit en tôle. La mode des coupés cabriolets semble derrière nous. On avait vanté l'avantage des toits rigides dépliables apparus dans les années 2000.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Franceinfo (Franceinfo)

Ces toits rigides dépliables ne se déchiraient pas, étaient totalement étanches et étaient plus silencieux que les capotes en toile. Mais en contrepartie, ils étaient plus lourds, plus chers et pénalisaient l'esthétique des coupés cabriolets en leur ajoutant une croupe disproportionnée.****

Voilà donc les capotes qui
reviennent en force
. En tout cas sur les Allemandes, sur les Golf, et les New
Beetle. Mais aussi chez Opel où vient d'apparaître le nouveau Cascada. C'est un
cabriolet 4 places, une rareté dans le paysage automobile plutôt habitué aux
roadsters. Mais enfin avec 4,70 m de long, le Cascada se positionne
aux cotés de l'Audi A5 et de la Mercedes classe E.

Oui, mais ce cabrio Opel est
fabriqué en Pologne, et il s'affiche entre 30.000 et 40.000 €, soit  10 à 15.000 € moins cher que ses concurrents. Et
il n'est pas moins bien fini. Opel emploie des matériaux de qualité et des
équipements intéressants comme les sièges avant qui s'avancent électriquement
mais un peu lentement pour laisser s'installer les passagers arrière, ou le
bras en plastique automatisé qui vous permet de saisir votre ceinture.

La capote en toile se déploie et
se met en place électriquement en 20 secondes chrono et en roulant jusqu'à 50 km/h. Mais justement pourquoi en
toile, réponse d'Éric Vepierre le président de General Motors France...

C'est vrai que la capote,
parfaitement doublée, isole bien du froid et du bruit extérieur. En revanche, si
l'on choisit le moteur diesel, ce qui révulse les puristes des cabriolets, on
l'entendra vibrer dans l'habitacle. Autant opter pour le petit moteur essence
de 1,6 l de
cylindrée mais 170 chevaux avec un léger malus de 400 € que vous pourrez sans
doute négocier avec le concessionnaire. Ce n'est pas un foudre de guerre, mais
il est discret et plutôt sobre.

Mais au fait, pourquoi un
cabriolet 4 places ?
Pour transporter 4 personnes me direz-vous. Oui, mais
pas dans n'importe quelle conditions. Si c'est pour une ballade au soleil, sur
une petite route, c'est parfait. Mais dès que le train s'accélère, gare aux
passagers arrière. C'est une vraie cascade de vent froid qui va les doucher et
les rendre à moitié sourds. Si c'est vos enfants, ils ne vous le pardonneront
pas.  Dans ces cas-là, il faut fermer la
capote, mais les adultes se sentiront vraiment confinés. Finalement, c'est à
deux qu'il s'apprécie ce Cascada, avec possibilité de prendre de temps à autre
des autostoppeurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.