L'auto dimanche, France info

Le salon de la mobilité intelligente s'ouvre à Bordeaux

La voiture sans conducteur ce n’est pas pour après demain, c’est pour demain.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp)

Demain lundi où s’ouvre à Bordeaux le salon de la mobilité intelligente, on verra plusieurs prototypes de voitures entièrement autonomes et on pourra même les essayer. D’ailleurs, une voiture sans conducteur mais avec passager a effectué vendredi les 580 km entre Paris et Bordeaux en ajustant sa vitesse, et ses dépassements en fonction des autres véhicules du profil de la route et des panneaux routiers.

   Qui est responsable en cas d'accident ?

Reste à adapter le droit à la technique. Plusieurs juristes se penchent déjà sur ce dossier. Qui est responsable en cas d’accident puisqu’il n’y a plus de conducteur. Le propriétaire ? Le constructeur ? Le concepteur du logiciel ?

Certains n’ont pas attendu l’évolution de la législation pour construire leur propre véhicule autonome. Mais pas forcément une voiture particulière. Une société lyonnaise, Navya, présente une navette utilisable sur des sites industriels ou touristiques. 100% autonome, 100% électrique, 100% français. L’Arma, un petit bus sans chauffeur et sans volant, ni tableau de bord. Avec une banquette de chaque côté et des strapontins.

    L'Arma, le bus sans chauffeur

Ce n’est pas un simple prototype, l’Arma a un prix : 160.000 € à comparer avec le tarif d’un bus diesel, et le salaire des chauffeurs. D’ici à ce que l’Arma remplace les tramways et bien sûr les bus, il n’y a qu’un pas.

(© Maxppp)