Cet article date de plus de dix ans.

Le jeu de l'année s'appelle Rayman Origins

écouter (5min)
Quand la french touch réinvente le jeu de plateforme à l’ancienne. C’est le jeu événement du moment et il est 100% français. Son titre : Rayman Origins. Il pourrait bien rafler la palme très enviée de “Jeu de l’année”.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Produit
par le français Ubisolft, Rayman Origins s’affiche comme une claque
visuelle et ludique, un jeu fait maison, dans un mas tout près de
Montpellier, là où en 1994 le jeune Michel Ancel, mèche blonde hirsute
et sourire large, avait imaginé un héros à son image : Rayman qui devint
instantanément une icône des jeux de plateforme à la Super Mario.

2011
: Michel Ancel, le créateur des Lapins Crétins, remet le couvert avec
Rayman Origins. Entièrement dessiné à la main, on a littéralement
l’impression de jouer à un Pixar multicolore et déjanté. Sauter, courir,
rebondir, planer et aussi baffer, Rayman retrouve la lumière et ses
musiques endiablées.

Superbement
réalisé, facile à prendre en main en seulement deux touches, Rayman
Origins est surtout convivial, familial, provoquant des parties de fous
rires jusqu’à 4 joueurs sur PC et Consoles. Et c’est le sourire aux
lèvres que l’on part à la découverte de ce véritable jeu de société sur
grand écran. Parfois difficile quand même.

Au
total : une soixantaine de niveaux à la fantaisie assumée, à l’ambiance
joyeuse avec didgeridoos et guimbardes comme compagnons, un charme
dingue qui fait de Rayman Origins le jeu de l’année, un enchantement
made in France qui tutoie la perfection.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.