Cet article date de plus de neuf ans.

Le double champion du monde sur Fifa est français

écouter
Bruce Grannec, celui qu'on surnomme le "Messi des jeux vidéo", a remporté à Madrid une nouvelle Coupe du monde sur le jeu vidéo de simulation de football FIFA.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
  (©)

Ce qui fait désormais de Bruce Grannec un double champion du monde après sa
victoire dans une autre catégorie il y a quelques mois : l'Electronic Sports
World Cup. Il était pourtant mal parti le français avec deux défaites en trois
matches en poule. La suite : une finale face au Mexicain Andrei Vivero.
Victoire à la marseillaise : 1 à 0. Et un nouveau titre mondial pour le
français. Et pourtant, cet athlète nouvelle génération ne s'entraîne pas tant
que ça.

Et pourtant, cet athlète nouvelle génération ne s'entraîne pas tant
que ça.

La nouvelle version du jeu de foot le plus populaire de la planète a
d'ailleurs été dévoilé. Qu'attendre de "Fifa 14", énième itération de
cette simulation de foot ? Et bien pas grand chose, ou presque, une année de
transition pour "Fifa 14" qui succède au carton "Fifa 13",
écoulé selon son Electronic Arts à plus de 14 millions d'exemplaires. Avec "Fifa
14", EA blindera donc ses arrières et, qu'on se le dise, la parole sera
d'abord à la défense avec joueurs moins passifs et capable d'un pressing plus
intense sur le porteur du ballon, tout en veillant à suivre l'appel en
profondeur des attaquants. Sur ce jardin tactique, la physique de la balle sera
elle aussi rendu plus réaliste tout comme l'intelligence du collectif inspiré
par le jeu du Barça. Même si le Bayern de Munich semble désormais au-dessus.
Des frappes détonantes seront aussi au centre du jeu.

Quelques petites nouveautés, une mise à jour des maillots, stades et
joueurs, le PSG sans doute en vedette mais pas de révolution pour Fifa 14 qui
débarquera à l'automne prochain sur PC et consoles. Ses créateurs ont
d'ailleurs un œil sur ce e-sport, ce sport électronique en plein boom. Nick
Channon, le producteur sur "Fifa 14". Il y aura quand même un manque
dans ce Fifa 14 qui sortira en octobre : une pétition réunissant des milliers
de signatures suggère à Electronic Arts d'ajouter un supplément d'importance :
des footballeuses professionnelles. Aux Etats Unis, 40% des footballeurs
seraient des footballeuses.

A noter : Electronic Arts détient désormais les droits exclusifs sur tous
les événements organisés par la FIFA jusqu'au 31 décembre 2022. Autrement dit,
la couverture des prochaines Coupes du Monde de football au Brésil (2014), en
Russie (2018) et, enfin, au Qatar (2022).

Le 21 mai prochain, Microsoft dévoilera sa nouvelle console de salon. Et
celle qui succèdera à la Xbox 360 s'appellera d'après nos confrères du
International Businness Times
, la Xbox Infinity. Une nouvelle rumeur dans
un océan de ouï-dire, mais c'est le jeu, un peu comme les transferts dans le
football. La présentation officielle de cette Xbox Infinity aura lieu le 21 mai
prochain quelques mois après celle de son concurrent Sony le 21 février
dernier, décidément on aime le 21 dans le jeu vidéo, Sony qui a dégainé le
premier en annonçant sa Playstation 4 et surtout une nouvelle manette de jeu.
Innovation de celle-ci : un bouton share, qui permettra de partager en direct
sa partie avec ses amis sur Facebook ou bien de leur demander à l'aide. Ce
match Sony-Microsoft qui devrait connaître son paroxysme à l'E3 de Los Angeles,
le festival de Cannes du jeu vidéo qui se tiendra du 11 au 13 juin prochain.

Le plus populaire des jeux en ligne perd des abonnés.

Le plus populaire des jeux en ligne perd des abonnés. Et pas qu'un peu. "World
of Warcraft", jeu de rôle massivement multijoueur le plus joué au monde
voit ainsi son nombre d'abonnés passer de 9,6 millions à 8,3. 1,3 million de
joueurs se sont ainsi volatilisés. Ce qui n'est pas une première pour ce jeu et
c'est l'Asie qui est la plus touchée par ces résiliations. Son éditeur Blizzard
lui est toujours en pleine forme. Son dernier titre : "Starcraft II :
Heart of the Swarm" est le jeu PC le plus vendu sur ces trois premiers
mois, avec 1,1 million d'unités écoulées en seulement 2 jours. L'action
de sa maison mère Activision a chuté de 5,7% à Wall Street. Le
groupe américain, filiale de Vivendi, a pourtant annoncé des résultats
du premier trimestre supérieurs aux attentes de la place. Le problème,
ce sont les prévisions, pas vraiment enthousiasmantes.

C'est le jeu vidéo phénomène du moment, un jeu de survie dans un univers qui
n'est pas sans rappeler Tim Burton. Son titre : "Don't Starve" à jouer sur PC
et Mac, ça vaut autour de 15 euros et ça les vaut vraiment. "Don't Starve" que
l'on peut traduire par "Ne mourrez pas de faim". Il était une fois un
dénommé Wilson, gentleman intrépide et un peu fou aux allures de Johnny Depp,
dandy fougueux littéralement jeté dans un univers sauvage et menaçant par un
démon baptisé Maxwell, un environnement hostile et naturel dans lequel il devra
tout simplement survivre le plus longtemps possible. Accompagné d'une musique
légèrement inquiétante. Et tel un Adam viré du jardin d'Eden, Wilson n'aura
donc qu'une mission : survivre en s'adaptant dare-dare à son nouvel
environnement. C'est très simple à manier : on se déplace soit à la souris,
soit au clavier, et on clique pour interagir avec les éléments de ce décor
digne de "La guerre du feu". Ensuite, tout est une question de logique et de
rapidité. Pendant un orage, il faut veiller à éviter la foudre. Mais d'abord,
il faut gérer la faim et exploiter tout ce qui pousse et tout ce qui vit dans
l'aire de jeu : plantes, arbres, fleurs, oiseaux, et mêmes insectes. Exemple :
en ramassant des brindilles et quelques silex, votre avatar se fabrique ses premiers
outils comme une hache pour couper du bois ou une pioche pour creuser.
Combinés, ces matériaux permettront à notre héros de réaliser son premier feu.
Une nécessité. Car dans "Don't Starve" comme dans la vrai vie, la nuit succède
au jour, faisant apparaître des ténèbres bardées de monstres terrifiants et
prêts à vous dévorer en quelques secondes. Ce sera alors Game Over. Le but du
jeu est de tenir le plus de jours et de nuits possibles. Un jeu réellement
addictif, le phénomène du moment à jouer fissa sur PC, Mac et Linux pour une
quinzaine d'euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.