Cet article date de plus de cinq ans.

Jeux vidéo. "Skylanders : Imaginators", art plastique

écouter (3min)

L’inventeur du jouet-vidéo, ce mélange de figurines bien réelles et d’animations interactives est de retour sur les étals pour une sixième aventure intitulé “Skylanders : Imaginators”.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
"Skylanders : Imaginators" (ACTIVISION)

Les figurines : un marché porteur

Avant d’expliquer le concept qui fait effectivement appel à l’imagination, un mot sur les fameuses statuettes qui font le sel et le business modèle de ce tout jeune marché : une trentaine de modèles au total pour cette fournée 2016 et une vraie réussite côté style.
Des figurines très affirmées qui viennent nourrir un véritable dessin animé interactif et bien rythmé, mais qui ne s’embarrasse pas d’un scénario original. Une nouvelle fois, il faut repartir au combat contre le méchant Kaos et ses effroyables Doomlanders à travers les Skylands. Et pour vous y aider, de nouveaux héros sont proposés : les Senseïs.

A chaque nouvel épisode de la franchise, un nouveau concept

Et pour ce Skylanders : Imaginators, ses développeurs ont tout misé sur la personnalisation. Apparence, pouvoirs, la joueuse ou le joueur peut désormais créer un héros à son image, et le sauvegarder dans un Cristal de Création, cristal en plastique bien réel lui aussi, et qui ne peut contenir qu’un seul personnage. Il est évidemment payant, environ 8 euros.
Que vous choisissiez tireur, épéiste, ou une autre classe d’aventurier, l’idée est de collecter au fil de l’aventure des chapeaux, armes ou vêtements afin d’affiner votre personnage.
Ce qui ne bouleverse d’ailleurs en rien les fondamentaux de la série entre combats multicolores, courses échevelées et recherche de trésors.

C’est beau, bien doublé, bourré d’humour

Et une mascotte du jeu vidéo y fait même son grand retour : Crash Bandicoot, drôle d’animal développé par Naughty Dog, et qui a fait les grandes heures de PlayStation dès le milieu des années 90. Un retour plaisant comme ce Skylanders : Imaginators qui divertit à partir de 7 ans.

Appréciation : 15/20

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.