Jeux vidéo, France info

Jeux vidéo. "Immersion", la nouvelle revue qui prône le beau jeu

À mi-chemin entre le mook et la revue spécialisée, "Immersion" décrypte le jeu vidéo et son influence sur la société.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La une de la revue Immersion
La une de la revue Immersion (Immersion)

Écrire et décrire le jeu vidéo comme une culture prépondérante de notre époque

Décrypter le jeu vidéo, un média comme un autre et au milieu des autres. C’est l’une des ambitions d’une nouvelle et très belle revue. Son nom : Immersion. Entre le beau livre et le magazine spécialisé, Immersion n’a pas pour volonté de concurrencer le roi de la presse vidéoludique, l’indétrônable Jeux Vidéo Magazine. En quelques 140 pages élégantes, la revue prend le temps de scruter cette industrie à la fois populaire, artistique, inspirante et pourtant mal aimée.  

Prendre le jeu au sérieux

Comment les jeux vidéo influencent le rap américain et inversement ? Les jeux violents ont-ils des vertus apaisantes ? Comment les décors vidéoludiques racontent-ils à eux seuls des histoires ? Entre Bloodborne, Zelda ou Papers, Please, Immersion associe jeu vidéo et monde de la création dans un style parfois arty, parfois universitaire, toujours passionné.  

Un premier numéro d'Immersion dont la Une est placée sous le patronage de Trevor, personnage emblématique de Grand Theft Auto V et ses 85 millions de copies vendues dans le monde, un bestseller pourtant toujours classé en marge de la culture officielle. Pour 15 euros, le semestriel Immersion se propose ainsi de jouer à contre-courant et de prendre le jeu au sérieux.  

La une de la revue Immersion
La une de la revue Immersion (Immersion)