Jeux vidéo, France info

Jeux vidéo. Il faut sauver le soldat Call of Duty

Après s'être perdu dans le futur, la franchise "Call of Duty" tente de retrouver des couleurs commerciales avec un quatorzième et nouvel épisode intitulé "World War 2".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Call of Duty WWII
Call of Duty WWII (ACTIVISION)

Une deuxième guerre mondiale qui renoue avec son propre passé

En 2005 déjà, Call of Duty 2 reconstituait le débarquement de Normandie, point de départ en 2017 de ce World War 2 qui suit une bande de soldats égarés dans les tourments de la guerre, jusqu'à la bataille finale. 

Pour sauver le soldat Call of Duty, son éditeur Activision mise moins sur les effets hollywoodiens que sur la camaraderie virile et l’âpreté des assauts. Paris, Aix La Chapelle, la plage et les bocages, c’est avec un réalisme accru et souvent cru que la saga tente donc de renouer avec les ventes stratosphériques d’antan, poussée par le carton de son concurrent, le jeu Battlefield 1 sorti l’an dernier, une vision testostéronée et écervelée de la première guerre mondiale.

Ce Call of Duty nouvelle génération se veut aussi parfois plus mature

Il évoque ici les horreurs de l'holocauste, ou là, le quotidien pas plus chanceux des soldats allemands. Mais Call of Duty : World War 2 n’est pas le grand renouvellement promis. En misant sur l’humain, la saga renoue toutefois avec son ADN : placer le joueur dans la peau d’un troufion, un quotidien rarement glorieux, souvent douloureux.

Call of Duty WWII
Call of Duty WWII (ACTIVISION)