Cet article date de plus de sept ans.

Topinambour et rutabaga : retour des légumes oubliés

écouter
Aujourd'hui, Claude Bureaux nous parle de deux plantes potagères de saison, qui ont longtemps eu une mauvaise réputation : le rutabaga et le topinambour.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (©)

Le topinambour est une magnifique plante, botaniquement
proche du tournesol. Ce "légume racine" conserve depuis plus d'un siècle
la réputation d'être une plante vivrière de disette, voire un met de pauvres. Le
rutabaga ou chou-navet est également un légume discrédité, à cause de son
utilisation excessive durant la dernière guerre mondiale, quand il fut
largement cultivé en France, pour être consommé en remplacement des pommes de
terre.

Cependant, la mauvaise réputation de ces légumes est aujourd'hui
"battue en brèche". Leur présence en cette saison sur les marchés
consacre le retour des légumes anciens ou oubliés, grâce à la volonté de faire
connaître certaines saveurs nouvelles ou originales, de la part de nombreux
jardiniers, maraichers bio ou chefs cuisiniers.

Le topinambour, comme la pomme de terre

Le topinambour est une grande plante vivace à rhizomes,
fortement tubérisés. Il a des tiges robustes, dressées, qui peuvent atteindre
parfois plus de deux mètres de hauteur. Sa floraison jaune d'or est du plus bel
effet.

Il est souvent utilisé par les jardiniers pour décorer les
fonds de jardin, masquer les terres incultes ou encore pour embellir certains rond-points
fleuris à l'entrée des villes. Il supporte très bien la sècheresse, les sols
pauvres. Mais sa floraison tardive n'a lieu qu'au mois d'octobre dans le nord
de la France.

Le topinambour se prépare en cuisine à la façon de la pomme
de terre. Sa saveur rappelle celle du cœur d'artichaut. Mais il provoque
parfois, lors d'une consommation excessive, quelques désagréments intestinaux. Lors de la récolte, prenez bien soin de ne pas laisser des
tubercules dans le sol. Attention : c'est une plante parfois envahissante.

Le rutabaga, un légume tous terrains

Le rutabaga est une plante voisine du chou, de la navette ou
du colza. Il se distingue par sa racine fortement épaisse en tubercule, près du
collet. En jardinage, on en distingue deux races :

le chou navet proprement dit (à chair blanche)le rutabaga (à chair jaune) parfois appelé rave par les
jardiniers

Quelles que soient leurs variétés, les rutabagas sont d'une
grande rusticité. Ils peuvent se cultiver en tous terrains, mêmes ceux
considérés comme impropres à la culture comme les landes, les friches ou les
terrains granitiques.

Cependant, afin de faciliter l'arrachage l'hiver et en cas
de fortes gelées, il faudra protéger par un paillage le sol cultivé. Vous
pouvez récolter dès maintenant les rutabagas, et tout l'hiver, au fur et à
mesure des besoins.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.