Rosiers : c'est le moment de planter des variétés colorées et parfumées

écouter (3min)

Dans son petit jardin de la banlieue parisienne, Laurence Marty laisse libre cours à son amour pour les rosiers pas compliqués et surtout bien parfumés. 

Article rédigé par
Isabelle Morand - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
'Pacific Dream' fait partie des rosiers "bleus". C'est un rosier buisson, bien touffu, qui mesure 80 cm de haut.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

C’est le moment de planter des rosiers. Parmi les lianes, les grimpants, les couvre-sols, les arbustifs et leurs déclinaisons en milliers de variétés, ce n’est pas toujours facile de choisir. Entre les ports, les tailles, les formes, les couleurs, on est aussi vite perdu que dans un gigantesque magasin et les erreurs sont courantes...

Laurence Marty est amoureuse des roses. Dans son Petit Jardin de Saint-Fiacre dans l’Essonne, fleurissent 200 rosiers mélangés à des plantes vivaces sur 800 m2. Un bijou fleuri qui a demandé quelques années d’apprentissage :

"En 2009, quand j'ai commencé à planter mon jardin et mes premiers rosiers, j'étais juste une admiratrice des roses. Je n'y connaissais pas grand-chose et j'ai planté un peu tout de qui me plaisait, mes coups de cœurs. Dans ces coups de cœur, beaucoup se sont révélés décevants. Alors, j'ai choisi de planter des rosiers qui demandent peu d'entretien, et je les sélectionne avant tout pour leur couleur et leur parfum."

"Quand on travaille toute la semaine, mieux vaut choisir des rosiers qui ne demandent pas une attention permanente."

Laurence Marty

à franceinfo

Le jardin de Laurence Marty, dans l'Essonne.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Des rosiers increvables

Laurence cultive la diversité dans ses rosiers. Elle fait partie des jardiniers qui aiment les rosiers qu’on voit souvent sur les autoroutes. Ces rosiers rugueux (Rosa rugosa), qu'on ne taille pas franchement en finesse, sont des increvables et repoussent avec une vigueur étonnante. Ils sont les bienvenus au jardin mais en nombre limité pour laisser la vedette aux autres arbustes.

Laurence Marty et son mari, Vincent. (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Les choix de Laurence

- 'Jardin de Granville' : "J'aime énormément ce rosier pratiquement inerme, c'est-à-dire sans épines. Il fleurit tout le temps, et offre un parfum léger qui me rappelle un peu le parfum de certains démaquillants. Il est d'ailleurs utilisé en cosmétique par la maison Dior. La rose est rose très pâle, un peu turbinée, sophistiquée au départ, et de très belle tenue à épanouissement. C'est un rosier raffiné, presque couture..."

- 'Pacific Dream' : "Il fait partie des "rosiers bleus" qui ne sont pas très nombreux... La couleur est très particulière, parme, et prenant des notes ardoisées à épanouissement. Il est original et jamais malade. Je vous conseille de planter à ses pieds et à ses côtés des plantes à floraison jaune, orangée ou rose doux."

- 'La Belle Sultane' : "Ses étamines jaune doré forment des couronnes comme celles que portent les reines et les princesses. Les pétales sont pourpres et veloutés. Certains jardiniers ne l'aiment pas, car il drageonne. Chez moi, il se tient sage. Il ne fleurit qu'une fois dans l'année, mais c'est un vrai spectacle. Il est entièrement recouvert de roses."

- 'Mme Isaac Pereire, 'Parfum de Molinard', 'Red Parfum' : "Ces trois variétés sont parfaites pour composer des bouquets qui embaument la maison."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.