Les hôtels à insectes. Quels matériaux utiliser ? Où les installer ?

écouter (3min)

Petit ou géant, un hôtel à insectes permet aux bourdons, coccinelles, gendarmes, reines des guêpes, abeilles solitaires, de passer l'hiver bien protégés ou d'y pondre au printemps pour certains. 

Article rédigé par
Isabelle Morand - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les bûches trouées font d'excellents nichoirs au printemps pour les abeilles solitaires et de bonnes chambres d'hôtel pour l'hiver... (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Quel que soit le moment de l’année, vous pouvez mettre en place un hôtel à insectes. Ils viendront y pondre au printemps, s’y réfugier en hiver.

Un hôtel à insecte doit être installé dos aux vents dominants et aux pluies battantes.  (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Des chambres particulières et douillettes

Un hôtel peut accueillir un grand nombre d’espèces, des coccinelles, des papillons, des abeilles solitaires, des syrphes, des gendarmes, des pince-oreilles ou les reines des guèpes.

Le principal, c’est de proposer à chacun une chambre adaptée à ses besoins. Bernard Cwiek est fabricant d’hôtel à insectes pour les particuliers et les collectivités :

"Les hôtels sont composés de plusieurs types de matériaux. En variant les cachettes, les insectes accueillis seront nombreux et diversifiés. On va y trouver notamment des insectes xylophages comme les gendarmes, qu'on appelle aussi les punaises de feu.

Les reines des guêpes viennent aussi y trouver abri quand leur essaim est mort (c'est également le cas pour les frelons et les bourdons). Elles aiment venir se cacher dans des pommes de pin. Chaque espèce d'insecte a un seuil différent de tolérance au froid, donc ils viennent à des moments différents."

"La paille, les copeaux de bois, les écorces de cacahuètes... Pour moi, c'est du remplissage bon marché, inutile pour les insectes."

Bernard Cwiek

à franceinfo

Bernard Cwiek fabrique et installe ses hôtels à insectes dans les jardins des particuliers, dans des parcs, dans des écoles... (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Tiges, briques et bûches

Les matériaux utilisés sont très nombreux. Des briques creuses, de la paille, des bûches trouées, des tiges à moelle comme celles des framboisiers et du sureau, et des tiges creuses comme celles des bambous.

Toutes les chambres ne seront pas forcément habitées à 100% - et cela peu importe la taille de l’hôtel - mais, évidemment, plus votre jardin sera riche en biodiversité, plus l’hôtel aura un bon taux de remplissage.

Hôtel à insectes fabriqué maison au Jardin de Basroger, dans le Cotentin. (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

La bonne exposition

Pour être accueillant, un hôtel à insectes ne doit pas être installé n’importe où : 

"Les trous, doivent être orientés du soleil levant jusqu'au soleil du midi, donc de l'est jusqu'au plein sud. Il faut l'installer dos aux vents dominants. Il peut aussi être installé à une exposition au nord, mais la colonisation prendra plus de temps." 

Pour garantir une longue vie à votre hôtel et protéger les insectes, équipez-le d’un toit de bois ou de tuiles. Ne l’installez pas face aux pluies battantes. Si les insectes se font rincer plusieurs fois par semaine, ils prendront leurs pattes et leurs ailes à leur cou et s’en iront voir ailleurs... 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.