Jardin, France info

Le Nicandra plante toxique, et les orchidées en fête à Paris

Le Nicandra, plante hautement toxique, comment la cultiver ? Et profitez de ce weekend à Paris pour rendre visite aux belles exotiques exposées au Jardin des Plantes jusqu'à demain soir, "Milles et une orchidées".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Fotolia)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

 Serge et Aurélie m’écrivent d’Orgeval dans les Yvelines

"Depuis quelques années, nous pratiquons la rotation des cultures au potager et nous utilisons les méthodes du compagnonnage végétal. Plusieurs revues conseillent la plantation de Nicandra pour éloigner les Aleurodes, qu’en pensez-vous ? Où peut-on se procurer des graines de Nicandra ?"

Chers amis, le Nicandre bleu que les jardiniers appellent faux coqueret ou pomme du Pérou, et que les botanistes nomment Nicandra physaloïdes est une plante annuelle originaire du Pérou. Ses fleurs d’un beau bleu, parfois blanches, sont assez éphémères. Elles sont suivies de baies brunes, enveloppées dans un calice en forme de lanterne.

Vous pouvez vous procurer des graines sur les catalogues grainiers spécialisés en bio ou sur les Index seminum des sociétés botaniques.

Certains  pépiniéristes dans les fêtes des plantes et certaines jardineries, spécialisées dans la flore d’exception vous en offrent au printemps, en plants ou en potées.

Cette plante peut avoir un développement important. Elle se cultive un peu comme les tomates ou les physalis.

Il apprécie les sols riches qui restent frais pendant la saison et une exposition ensoleillée. Il est vrai que de nombreux jardiniers utilisent cette plante en association, pour faire fuir les Aleurodes que l’on nomme mouches blanches, ainsi que les mouches du chou et de la carotte, mais ATTENTION, le Nicandra, est de la même famille que le Datura , la Belladone et la Jusquiame. C’est une plante TRÈS TOXIQUE.

Fort du succès des années précédentes, le Jardin des Plantes de Paris vous propose sa quatrième édition du rendez-vous incontournable des orchidophiles.

Ce week-end, je vous invite à vous rendre au cœur de Paris dans les grandes serres du Museum pour visiter la merveilleuse et pédagogique exposition Mille et une orchidées.

Conseils de culture et de multiplication par les membres de la société française d’orchidophilie et des producteurs français de ces belles exotiques aux fleurs mythiques.

Les Vélins du Muséum seront présentés pour la première fois au public, sur les grilles de l’école de botanique. Vente d’orchidées et d’ouvrages spécialisés.

(© Fotolia)