Jardin, France info

Jardiner par un temps peu ensoleillé

Au jardin, vous pouvez planter ou déplacer vos géraniums vivaces noueux, afin d'obtenir une belle floraison mauve, dès juin jusqu'en septembre. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Au potager, vous allez bientôt pouvoir planter les
aubergines semées début mars, sur les conseils de Claude Bureaux, et repiquées
en godets individuels. Pour ceux qui ne l'ont pas encore fait, sachez que vous
pouvez planter les pommes de terre jusqu'en mai. La récolte pourra se faire 80
à 140 jours après la plantation, selon la variété.

 

Reyne (Villacoublay) adore les salades chicorée. Mais elle
ne réussit pas souvent leur culture. Elle aimerait quelques conseils pour une
culture dans un petit jardin pas trop ensoleillé.

Je présume que vous désirez réussir votre culture de chicorées,
que les jardiniers appellent scarotes ou fruées. Il existe bien sûr de nombreux
types de chicorées, comme l'endive, la sauvage, le pain de sucre ou les rouges
italiennes cultivées, elles, comme "bisannuelles".

Sachez que les scarules ou les frisées se contentent de sols
légers et parfois pauvres. Elles supportent mieux la chaleur que les laitues,
et peuvent parfois produire tout l'hiver. Les variétés d'été se sèment de mai à
juin. En août-septembre, on peut semer les variétés dites d'automne.

Il faut semer clair, en ligne, en situation semi-ombragée et
recouvrir la graine d'un centimètre à peine, de terreau ou de compost familial
bien tamisé. Arrosez copieusement aux semis. Eclaircissez les jeunes plants, si
le semis s'avère trop serré (les jeunes pousses peuvent se déguster en
mesclun).

Veillez en saison que le sol reste frais et utilisez des
paillages. L'idéal ce sont les feuilles de fougère qui servent d'ombrière tout en
laissant passer l'air. Attention aux escargots et aux limaces. Et évitez
d'arroser le cœur de la chicorée pour éviter les pourritures.

Un dernier conseil : adaptez la variété semée à la
saison de production afin d'éviter la "montée à graines". Pour cela,
il faudra bien lire les conseils de culture au dos du sachet de graines.

 

Lucien (Bagnols-Les-Bains, en Lozère) a de beaux fusains à
feuille panachée jaune d'or. Mais depuis deux ans, les nouvelles feuilles
poussent vertes. Quelle est la solution ?

Les fusains dits "du Japon" portent naturellement
de belles feuilles vertes brillantes. Depuis de nombreuses années, les
jardiniers pépiniéristes ont sélectionné et multiplié des variétés à feuillage
panaché, soit de blanc, soit de jaune, comme le célèbre cultivar d'Anjou. Ces
variétés panachées sont issues de la multiplication végétative de pousses
mutantes, dont les "pieds-mère" sont à feuilles vertes.

Il arrive parfois que les feuilles des variétés panachées
retrouvent la couleur du parent. Ces rameaux étant plus vigoureux que le reste
de la plante, il faudra les couper tout de suite pour éviter à la plante de "retourner
au type" comme disent les jardiniers.

 

• Janis (Courbevoie) voudrait faire pousser une plante
grimpante sur le mur mitoyen de mon jardin. Il n'y a pas trop de soleil, que
faudrait-il faire ?

Pour coloniser un mur de séparation, à une situation mi-ombragée, je vous recommande le chèvrefeuille, la clématite, l'hydrangea, l'akebia,
le lierre ou la ligne vierge.

Les plantes dites "grimpantes" n'ont en général
pas de besoins spécifiques ; un terreau riche leur convient. Parfois, des
terres pauvres ou calcaires peuvent les satisfaire. En revanche, en saison,
prévoyez un apport d'engrais pour arbustes, afin de leur donner un coup de
pouce. Un paillage régulier, au pied, tout l'année, avec du compost familial
peut également être très bénéfique.

Mais attention ! Si vous faites grimper une plante sur
un mur qui ne vous appartient pas, vous devez demander l'autorisation à son
propriétaire ou au syndicat s'il s'agit d'une partie commune. De préférence,
sollicitez une autorisation écrite et choisissez une plante qui ne s'accroche
pas par des crampons (comme le lierre) pour éviter qu'elle ne laisse des traces
sur le mur. La réfection serait à vos frais.

 

Serge (Alençon, dans l'Orne) n'arrive pas à obtenir de
fenouil bulbeux. Toutes les variétés de fenouil essayées dans son jardin
poussent en hauteur et ne grossissent pas. Pourquoi ?

Il faut savoir que le fenouil "monte en graines"
au moindre stress hydrique. Dans ce cas, on peut toujours utiliser son
feuillage pour aromatiser les salades, les plats de légumes ou le poisson.

Dans votre région, ne semez pas trop tôt et à une exposition
ensoleillée. Le fenouil aime la chaleur, une terre bien travaillée et
conservant bien la fraicheur. Il ne supporte pas la moindre sécheresse.

Il peut apprécier les plantations denses au jardin, à
condition de l'avoir préalablement semé en godet biodégradable. Semez une ou
deux graines par godet, dans un mélange léger de compost bien tamisé et de
sable de rivière. Une quinzaine de jours après la levée, plantez en ligne.

En saison, buttez légèrement et paillez les rangs, pour
favoriser l'épaississement et le blanchiment des feuilles à la base. Un conseil :
pour éviter la montée en graines, semez de petites séries en deux ou trois
fois.

La récolte en bulbe se fera en fin d'automne avant les
gelées. Mais vous pouvez utiliser les pousses de feuillage comme plante
aromatique au léger goût d'anis tout l'été.

(©)