Jardin, France info

Jardin. Les rosiers de demain

Ultra-miniatures, tachés de couleurs à la base des pétales, de nouveaux rosiers à adopter. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
\'Zepeti\', rosier ultra-miniature, création Meilland. 
'Zepeti', rosier ultra-miniature, création Meilland.  (ISABELLE MORAND / MEILLAND / RADIO FRANCE)

Les rosiers figurent toujours en bonne place dans nos jardins. Selon un sondage paru en 2017, la rose demeure sans conteste la fleur préférée des Français. Mais, même s’il s’en vend encore plusieurs millions par an, le marché est en baisse. L’orchidée et la pivoine sont sur ses talons.

De plus en plus petits

Les producteurs hybrideurs travaillent donc sur des rosiers toujours plus résistants aux maladies, à la sécheresse, et sur des rosiers à destination des urbains qui ont souvent de tout petits espaces à fleurir. Les rosiers se font donc ultra-miniatures pour être installés dans des jardinières de 25 cm de profondeur seulement.

De loin, certains ne ressemblent pas vraiment à des rosiers; mais plutôt à des hérissons fleuris; ou à du buis comme la nouvelle variété 'Zepeti'. Laurent Pothier, jardinier expert chez le producteur Meilland Richardier : 

"Est-ce un buis avec des fleurs rouges ? Est-ce un chèvrefeuille arbustif taillé en boule ? Non, il s'agit bien d'un rosier avec des épines cachées sous des feuilles vert foncé qui ressemblent étonnamment au buis.

Ce petit rosier ne demande pas grand-chose. Il est très solide, nous l'avons testé en zéro phyto, sans taille, sans engrais. On s'est contenté de l'arroser. Il marque un tournant vers un nouveau concept de plante de balcon. Idem pour la variété 'Lilly Rose', très solide, parfaite pour une culture en pot et dont les petites fleurs font penser à de la gypsophile rose !" 

Les rosiers à onglet

Ces petits rosiers, on peut en faire un peu ce qu’on veut. Les planter seuls dans un pot sur un balcon mais il faudra songer à les rempoter dans un contenant plus grand au bout de deux ans. Ou les installer au jardin en compagnie de vivaces, de fleurs d’été.

Rose à onglet.
Rose à onglet. (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)

Dans les champs d’essai de Meilland, au Cannet des Maures, dans le Var, j’ai pu voir aussi des rosiers un peu différents. On les appelle des rosiers à onglet. Mais qu’est-ce que c’est ? 

"La rose à onglet, c'est une rose dont la fleur a sur chaque pétale une couleur et à la base de ce pétale, une tache de couleur différente. C'est très original. À l'origine, on trouve une espèce sauvage, une rose de Perse qui est jaune avec un onglet rouge au coeur de la fleur. Elle transmet ce caractère à sa descendance, par hybridation. C'est une piste intéressante de travail pour créer de nouvelles roses avec, par exemple, une tache pourpre à l'intérieur..."

Laurent Pothier, dans les champs d\'essai zéro phyto, Meilland International, dans le Var. 
Laurent Pothier, dans les champs d'essai zéro phyto, Meilland International, dans le Var.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)

Le mythe de la rose bleue

Pas de rose bleue à l’horizon. Le gène bleu n’existe pas chez la rose et n’existera pas à moins d’un bidouillage génétique. Faites-vous plaisir avec du mauve et du violet comme chez les variétés 'Charles de Gaulle', 'Claude Brasseur', 'Reine des Violettes' ou 'Rhapsody in Blue'.

Merci à Laurent Pothier, jardinier expert sur le site de production isérois de Meilland-Richardier.  

\'Zepeti\', rosier ultra-miniature, création Meilland. 
'Zepeti', rosier ultra-miniature, création Meilland.  (ISABELLE MORAND / MEILLAND / RADIO FRANCE)