Cet article date de plus de six ans.

C'est le moment de tailler vos rosiers

écouter (5min)
Profitez de ce week-end prolongé pour songer à tailler vos "rosiers à massifs".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Claude Bureaux vous conseille de tailler court pour des pousses vigoureuses © Fotolia)

 Les nouvelles tendance de jardinage, quelles soient issues de la permaculture ou du jardinage biodynamique remettent parfois en cause cette pratique traditionnelle.

Mais je reste cependant un partisan convaincu de la taille ! A trois ou six yeux, selon la variété et la vigueur de la plante.

Un rosier chétif devra être taillé très court. Les rosiers fleurissent sur le bois de l’année. Se débarrasser du vieux bois inutile est une excellente méthode de prévention contre le développement des maladies. Et contre les insectes qui hivernent sous les écorces.

Eliminez les branches tournées vers l’intérieur. Dégagez et aérez le centre du rosier et taillez au-dessus d’un œil extérieur pour un bon départ en gobelet. Réalisez des coupes franches en utilisant un sécateur bien affûté et propre. Toute coupe hésitante hache les tissus du rosier et crée des plaies, portes d’entrée des maladies…

Il faudra également éliminer les rejets qui partent en dessous du bourrelet de greffe. Les jardiniers appellent ces rejets : drageons ou gourmands.

Conservées au jardin, celles-ci peuvent devenir un foyer d’infection pour de nombreuses maladies.

Vient de paraître aux éditions Ulmer, L’histoire des jardins . Philippe Prévôt, grand spécialiste de l’histoire des jardins retrace dans cet ouvrage l’évolution des jardins depuis les mythiques jardins de Babylone jusqu’aux jardins verticaux de Patrick Blanc. L’histoire des jardins, c’est celle de l’homme. Elle en reflète la culture, les savoirs, les utopies et les modes. 26 euros dans toutes les librairies et le rayon Livres des jardineries.

 Aux éditions Hachette Nature, Agathe et Thomas Haevermans nous proposent un magnifique coffret, L’Herbier Globe-Trotter .

En parcourant le monde dans le cadre de leurs recherches pour le Muséum National d’Histoire naturelle, ils ont réuni dans cet ouvrage, richement documenté, des plantes singulières. Leur approche ethnobotanique permet de replacer chaque végétal dans différents domaines : plantes utiles, plantes ornementales, plantes adaptées aux milieux extrêmes.

L’Herbier Globe-Trotter fait de chacun de nous un botaniste voyageur. Son étui réunit un ouvrage de référence avec plus de 260 plantes, ainsi qu’un livre carnet naturaliste d’apprentissage du dessin botanique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.