Itinéraires, France info

Aziz Sahmaoui :"Il fallait voir Paris, voir la culture de l'autre"

Hind Meddeb retrace aujourd’hui l’itinéraire du musicien Aziz Sahmaoui, l’un des fondateurs de l’orchestre national de Barbès, qui tourne depuis trois ans avec son nouveau groupe University of Gnawa.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Aziz Sahmaoui © Radio France)

Guitariste, chanteur, percussionniste, à la croisée des genres, entre jazz, folk, musique gnawa et musique mandingue, le musicien et compositeur Aziz Sahmaoui a été à bonne école dès son plus âge. Il a grandi à Marrakech, une ville où la musique est omniprésente. Dès l’âge de 7 ans, il est initié aux percussions.

J’ai grandi dans cette atmosphère où toutes les occasions sont bonnes pour prêter ses mains ou son corps au rythme…

Il y avait les fêtes religieuses, les fêtes traditionnelles et particulièrement le festival Kasr el Badr qui réunissait toutes les tribus, toutes les musiques traditionnelles.

Tout petit j’ai été initié à la "daqa marakchia".

Puis Aziz se met à la guitare et au chant. À 14 ans, il monte un groupe de folk avec ses copains. Un jour, il remplace un guitariste chaabi au pied levé et commence à jouer dans des groupes confirmé. Adolescent, il touche ses premiers cachets. Mais c’est son père qu’il mettra plus de temps à convaincre :

Mon papa était dur. Il voulait que je travaille bien à l’école. Pour lui, la musique ce n’était pas sérieux, devenir musicien n’était pas un métier. Mon père ne voulait pas que je sois musicien. Il fallait être aviateur, avocat ou médecin… 

Après son baccalauréat, Aziz Sahmaoui entreprend son premier voyage : un tour d’Europe en train, de l’Espagne vers la France, jusqu’en Belgique et en Hollande.

J’avais dix sept ans, j’ai vendu ma guitare et ma batterie, une Gibson et une Pearl pour payer le voyage… Il fallait voir Paris, voir la culture de l’autre…

Après ce premier voyage, sûr de sa vocation, Aziz Sahmaoui rentre au Maroc pour faire des études de lettres à l’université. Il ne revient en France que quatre ans plus tard et passe d’un petit groupe à un autre. C’est là qu’il va rencontrer les musiciens qui deviendront ceux avec qui il va former l’orchestre national de Barbès avec lequel il fera plus de douze ans de tournée.

On jouait dans les mariages. On était plein de musiciens et de chanteurs des différentes traditions, musique raï, musique berbère, rock, on mélangeait tout et on faisait danser tout le monde. C’est comme ça que l’aventure a commencé.

Depuis 2011, Aziz Sahmaoui tourne avec son nouveau groupe University of Gnawa. Leur deuxième album sortira en octobre. Il était en concert hier soir sur la scène du festival Arabesques à Montpellier et sera en tournée dans les festivals cet été.

 

 

(Aziz Sahmaoui © Radio France)