Cet article date de plus de neuf ans.

Pourquoi la télévision parle-t-elle si peu du monde du travail ?

écouter
L'émission a été lancée cette semaine sur M6. Dans "Patron incognito", un chef d'entreprise se fait passer pour un salarié lambda dans sa propre société. Une exception dans un paysage audiovisuel qui rechigne visiblement à parler du monde des entreprises. L'analyse de Philippe Duport, spécialiste du travail à France Info.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Un patron qui se déguise pour infiltrer incognito sa propre entreprise, et découvrir ce que disent et ce que font ses salariés en son absence... L'expérience pourrait mal tourner, mais sur M6, cela donne lieu à de belles histoires : le chef d'entreprise découvre tout le potentiel et la motivation des employés qu'il ne croise habituellement jamais.

L'émission a connu un véritable succès d'audience : pour sa première diffusion, jeudi soir, "Patron incognito" a réuni 3,5 millions de téléspectateurs sur M6. "La preuve que la demande est là" estime Philippe Duport qui parle d'une émission "avant-gardiste" . Pour le chroniqueur, qui propose chaque jour "C'est mon boulot" sur France Info, "la télévision ne parle pratiquement jamais du travail, contrairement à la littérature, comme Houellebecq, ou au cinéma." Et le biais est systématiquement négatif : "depuis 2008 et la vague de suicides qui a touché France Telecom, le travail est associé à la souffrance, la solitude, le manque de sens." Une réalité, certes, mais qui ne correspond pas au ressenti de la majorité des Français : "les études montrent que 75% d'entre eux aiment leur travail."

"C'est un milieu très méfiant vis-à-vis des médias"

Autre facteur d'explication : le manque de communication de la part des entreprises. "C'est un milieu très méfiant, difficile à pénétrer. Les patrons ont l'impression, parfois à juste titre, que les médias ne les comprennent pas. Les caméras leur font peur" estime Philippe Duport. "Mais c'est en train de changer tout doucement, notamment grâce à la nouvelle génération, aux nouvelles technologies. Et c'est tant mieux."

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.