Infos médias : le week-end, France info

La télévision est-elle devenue experte en recyclage ?

La télévision a-t-elle encore des idées ? Ou devient-elle un média de recyclage ? Des émissions qu'on croyait enterrées depuis longtemps, comme "La Nouvelle Star" et "La Star Academy", réalisent de très belles audiences. L'analyse de la sociologue des médias, Nathalie Nadaud-Albertini.

(©)

Il y a encore quelques mois, on les croyait ringardisées , reléguées au rang de vieux souvenir. Les émissions de télé-crochet ont pourtant retrouvé une seconde jeunesse : NRJ12 a réuni jeudi soir 1,2 million de téléspectateurs pour la finale de La Star Academy tandis que sur D8, la finale de La Nouvelle Star a réuni mardi 1,8 million de personnes. Ce n'est rien par rapport aux quelques 9 millions de fans de The Voice sur TF1, mais pour ces chaînes, ce sont d'excellents scores. La finale de La Nouvelle Star a ainsi établi le record d'audience pour une émission de divertissement sur la TNT.

Du coup, les directeurs de programme fouillent dans les vieux cartons pour retrouver des concepts abandonnés par les grandes chaînes : D8 va relancer Popstars , NT1 refait Le Bachelor tandis que se pose la question d'un retour d'Intervilles . C'est l'heure de la télévision de recyclage. Deux raisons principales à cela, selon la sociologue des médias Nathalie Nadaud-Albertini : "les téléspectateurs ont le réflexe, en temps de crise, de se replier sur des valeurs sûres, des programmes qu'on connaît et qu'on associe à de bons moments. Quant aux chaînes de la TNT, elles ont besoin de marques fortes pour asseoir leur notoriété. D8 a plus de succès avec La Nouvelle Star, qui a fait ses preuves, qu'avec Le grand 8, sa nouvelle émission de la mi-journée qui n'a pas impacté l'esprit des téléspectateurs."

(©)