Cet article date de plus de huit ans.

Comment limiter le vieillissement du cerveau?

écouter (4min)
Comme tous nos organes, au-delà de l'âge de 65 ans en moyenne, le cerveau donne des signes de vieillissement. Mais nous ne sommes pas tous égaux devant les années qui s'accumulent. Comment protéger notre cerveau des ravages du temps ? Bernard Sablonnière, médecin biologiste et auteur du livre "Le cerveau : les clés de son développement et de sa longévité" aux éditions Gawsewitch apporte quelques éléments de réponse.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Tout d'abord, il faut tordre le coup à une idée reçue :
nous ne perdons pas tant de neurones que cela en vieillissant. "En
fait, les progrès des techniques d'étude du cerveau l'ont montré : tout au long
de la vie, on peut régénérer des neurones"
, explique Bernard
Sablonnière, médecin biologiste et auteur du livre "Le cerveau : les clés de son développement et de sa longévité"  aux éditions Gawsewitch.

Et donc, comment faire pour limiter les dégâts ? Le
médecin parle de réserve cognitive : "plus on va le nourrir, plus on va
stimuler son cerveau tout au long de la vie, s'il nous arrive une maladie qui
pourrait agresser le cerveau, on perdra moins vite nos capacités
cognitives".

L'activité physique stimule le cerveau

* Il conseille donc de "continuer d'utiliser son
cerveau tout au long de sa vie et tout particulièrement au moment de la
vieillesse"* .

Le médecin suggère aussi de pratiquer de l'activité physique qui
"va stimuler une vitamine du cerveau qui va favoriser la remise en état du
cerveau"
. Il insiste aussi sur le fait de bien le nourrir. "Il
faut adopter une alimentation équilibrée sans trop d'excès de sucres et de
graisses"
.

►►► A LIRE AUSSI | Les cinq âges du cerveau

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.