Info médias, France info

RSF dénonce "les mercenaires de l'ère digitale"

A l'occasion de la journée mondiale de la lutte contre la cyber-censure, Reporters sans frontières publie la liste des pays "ennemis d'Internet". L'organisation dénonce la "surveillance en ligne systématique" mise en place par les autorités en Syrie, en Chine, en Iran, au Bahreïn et au Vietnam, grâce au détournement de logiciels occidentaux.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ils sont cinq cette année dans la ligne de mire de RSF : la Syrie, la Chine, l'Iran, le Bahreïn et le Vietnam. Cinq pays qui mènent selon l'organisation une politique de surveillance en ligne systématique. Cinq pays qui ont accentué ces derniers mois leur traque des opposants politiques via Internet.

Ce qui inquiète Reporters sans frontières, c'est que les méthodes utilisées sont loin d'être artisanales. A la suite des printemps arabes, les Etats répressifs ont compris l'importance pour eux de verrouiller le web et les outils à leur disposition sont désormais très performants. "Ils vous envoyent un lien sur lequel vous cliquez sans faire attention" décrit Lucie Morillon, directrice de la recherche à Reporters Sans Frontières. "Cela permet d'activer un logiciel espion sur votre ordinateur, qui peut ensuite voir tout ce que vous faites. Certains peuvent même activer à distance votre webcam ou casser le chiffrage de vos données."

RSF précise que tous ces outils, tous ces logiciels sont créés par des sociétés occidentales. C'est pourquoi l'organisation a pour la première fois décidé de montrer du doigt ces entreprises, comme Gamma ou Amesys, qualifiées de "mercenaires de l'ère digitale" . Leurs produits sont détournés pour "commettre des violations des droits de l'homme et de la liberté de l'information" dénonce Reporters sans frontières. RSF souhaite que l'exportation de ce genre de technologies soit davantage contrôlée.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)