Info médias, France info

Plan d'économies à Radio France : Sibyle Veil présente ses "hypothèses chiffrées" jeudi aux organisations syndicales

Sibyle Veil était l'invitée d'Info médias, jeudi. La PDG de Radio France est notamment revenue sur son projet pour l'entreprise et l'annonce d'un plan d'économies de 60 millions d'euros.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Sybile Veil, PDG de Radio France, invitée de franceinfo jeudi 6 juin. 
Sybile Veil, PDG de Radio France, invitée de franceinfo jeudi 6 juin.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Sibyle Veil, PDG de Radio France, a présenté lundi 3 juin un projet stratégique pour le groupe audiovisuel public et annoncé un plan d'économies de 60 millions d'euros. La direction de Radio France n'a jusque-là donné aucune estimation du nombre de postes qui pourraient être supprimés pour réaliser ces économies. "On a proposé aux partenaires sociaux une méthode, explique Sibyle Veil jeudi 6 juin sur franceinfo. Ce matin se tient la première réunion de méthode au cours de laquelle on va présenter aux organisations syndicales nos hypothèses chiffrées. C'est normal que ce soit à elles que l'on réserve la primeur de cet échange-là", explique-t-elle jeudi 6 juin sur franceinfo.

Si on ne change rien, avec la baisse de la redevance et l'augmentation normale des charges de l'entreprise, on sera en déficit de 40 millions d'euros en 2022.

Sibyle Veil, PDG de Radio France

à franceinfo

"Ce plan, poursuit Sibyle Veil, c'est un projet qui doit nous permettre de répondre à cette contrainte financière, mais c'est aussi un projet de développement ambitieux pour le service public. C'est la raison pour laquelle on mobilise 20 millions d'euros que l'on veut redéployer pour préparer l'avenir."

Radio France entend développer les ressources propres pour 20 millions d'euros, économiser sur les coûts de diffusion de l'ordre de 5 millions d'euros, 10 millions d'économies vont passer par un redéploiement de moyens et 25 millions d'économies sont prévues sur les charges de personnel, qui représentent 61% du total des charges de l'entreprise.

"Départs volontaires"

La présidente de Radio France a expliqué que "des réorganisations vont être présentées aux partenaires sociaux". "Elles vont s'accompagner d'efforts sur la formation des salariés, par un certain nombre de départs volontaires qui seront étalés dans la durée." Ce plan n'empêchera pas Radio France de continuer à se développer, a assuré Sibyle Veil. "Il faut qu'on continue de progresser."

La présidente du groupe est par ailleurs revenue sur la demande faite à Mathieu Gallet, son prédécesseur à la tête de Radio France, de retirer les podcasts des émissions du groupe public sur la plateforme Majelan, retrait qui n'est pas effectif à ce jour. "Les contenus gratuits du service public sont destinés à un usage particulier, explique Sibyle Veil. Ils ne sont pas destinés à attirer des futurs clients sur des offres payantes. Donc, ceux qui aiment les contenus de Radio France peuvent les écouter sur l'application Radio France, sur nos sites." "Je pense que ces plateformes sont en train d'utiliser nos contenus pour se faire connaître du public, indique la présidente de Radio France. On assiste aujourd'hui à un boum de l'audio, c'est une nouvelle révolution numérique qui est très positive pour un acteur comme nous."

Sybile Veil, PDG de Radio France, invitée de franceinfo jeudi 6 juin. 
Sybile Veil, PDG de Radio France, invitée de franceinfo jeudi 6 juin.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)