Info médias, France info

"Le but de Forbidden Stories est de défendre la liberté de la presse en faisant du journalisme pur", pour son fondateur Laurent Richard

Laurent Richard est le fondateur de Forbidden Stories, une organisation qui reprend des enquêtes commencées par des journalistes d’investigation menacés, emprisonnés, voire tués.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurent Richard était l\'invité média de franceinfo, mercredi 19 juin.
Laurent Richard était l'invité média de franceinfo, mercredi 19 juin. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Depuis 2017, l'organisation Forbidden Stories reprend des enquêtes commencées par des journalistes d’investigation qui ont, depuis, été tués, menacés, emprisonnés ou censurés. Laurent Richard, son fondateur, invité média de franceinfo mercredi 19 juin, explique que ces journalistes "travaillaient sur des sujets liés à des scandales environnementaux."

"On a décidé, il y a huit mois, de poursuivre leur travail en Inde, en Tanzanie, ou encore au Guatemala. Ces journalistes travaillaient tous sur des affaires de pollutions liées à l'industrie minière. Et quand un journaliste meurt, ou est arrêté, en général c'est précisemment parce qu'il travaillait sur un sujet extrêmement important", ajoute Laurent Richard.

Des enquêtes très dangereuses

Depuis le 18 juin, les enquêtes menées par Forbidden Stories sont publiées dans 35 médias à travers le monde. Une quarantaine de journalistes, dont ceux de la cellule d’investigation de Radio France et du Monde ont participé aux investigations. "Le principe, on travaille dans le secret et on communique de manière chiffrée, explique Laurent Richard. Ce sont des investigations extrêmement dangereuses, puisqu'elles ont déjà, parfois, coûté la vie à des confrères." 

Selon le Comité pour la protection des journalistes, au moins 13 journalistes ont été tués alors qu'ils enquêtaient sur des affaires liées à l'environnement, et 16 autres décès sont encore inexpliqués. "Vous avez tué ou arrêté le messager, vous n'arrêterez jamais le message. C'est le but ultime de Forbidden Stories, conclut Laurent Richard. Défendre la liberté de la presse et le journalisme, en faisant du journalisme pur et dur." 

Retrouvez l'intégralité d'"Info Média" du mercredi 19 juin :

Laurent Richard était l\'invité média de franceinfo, mercredi 19 juin.
Laurent Richard était l'invité média de franceinfo, mercredi 19 juin. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)