Info médias, France info

L'homoparentalité dans les séries

Alors que le Parlement a voté l'adoption du projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels, les séries télé parlent déjà depuis longtemps d'homoparentalité. Quant à en faire le sujet principal, cela reste encore nouveau et passe souvent par le rire dans une démarche qui se veut militante.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Les exemples de séries dans lesquelles des couples homosexuels sont parents sont nombreux mais souvent, ils ne font l'objet que d'une histoire parallèle. Dans The Wire, Six Feet Under, Glee, les familles homosexuelles sont des familles comme les autres. Dans Six feet Under, c'est même la seule famille qui n'éclate pas.

Même en France, le sujet était abordé récemment dans la série de France 2, Tiger Lily, dans laquelle Lio se posait la question de l'adoption du fils de sa compagne et avait envie de porter un bébé en passant par l'insémination artificielle.

Dans Modern Family, le couple formé par Mitchell et Cameron qui vient d'adopter en Chine une petite Lily, est le prétexte pour aborder un certain nombre de sujets sur la différence et l'homoparentalité. Dans l'un des épisodes, le couple invite leur médecin, une femme asiatique, en espérant qu'elle soit un modèle féminin pour Lily. Mitchell a également du mal à annoncer l'adoption à son père. Des sujets qui donnent des ressorts différents au scénario.

Des séries communautaires

Le reste du temps, l'homoparentalité comme sujet principal est abordée dans des séries plus confidentielles ou plus communautaires. Que ce soit dans The L Word sur un groupe d'amies lesbiennes ou dans Queer as folk, les aventures très osées d'une bande de gays de Pittsburg, il est dans la suite naturelle des choses que l'un des personnages devienne parent.

Ce qui est nouveau, c'est que le sujet soit abordé sur des chaines grand public comme c'est le cas avec les deux sitcoms présentées vendredi soir dans le festival Séries Mania : Mom and Dads et The New Normal. La première arrive d'Israël, la seconde des Etats-Unis et les deux traitent pratiquement du même sujet : le désir d'enfant d'un des deux membres du couple homo qui décide de ne pas passer par l'adoption mais d'utiliser une mère porteuse ou une amie pour parvenir à leurs fins.

Etonnant de voir que c'est la comédie qui s'empare de ces sujets pour une normalisation de la vision que peut en avoir la société. Peut-être parce que c'est plus facile de passer par le rire ou plus trivialement, parce qu'une comédie est un format court, rapide à mettre à l'écran donc plus facilement en lien avec les sujets d'actualité.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)