Info médias, France info

"Kepler(s)", la nouvelle série policière de France 2 : "C’est très audacieux pour France Télévisions"

Lundi 4 mars, France 2 diffuse les premiers épisodes de sa nouvelle série policière, "Keplers(s)", avec Marc Lavoine et Sofia Essaïdi dans les rôles principaux. La comédienne était l’invitée de franceinfo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La comédienne Sofia Essaïdi, invitée de franceinfo, lundi 4 mars 2019.
La comédienne Sofia Essaïdi, invitée de franceinfo, lundi 4 mars 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

La série "Kepler(s)", dont les deux premiers épisodes sont diffusés lundi 4 mars sur France 2, est ambitieuse. Cette fiction ne traite pas seulement de meurtres, elle frôle avec le fantastique et le social. La série, tournée dans le Nord et le Pas-de-Calais, a pour toile de fond les migrants.

Dans les rôles principaux, on retrouve le chanteur Marc Lavoine, qui interprète Samuel Kepler, un flic à la santé mentale fragile, habité par plusieurs "passagers". Muté à Calais après une erreur qu'il a commise, il a pour nouvelle collègue une jeune femme interprétée par Sofia Essaïdi. La comédienne était l’invitée de franceinfo ce lundi. "C'est très jouissif pour un comédien de faire une série, parce qu'on a le temps d'explorer, d'aller plus loin dans son personnage. Moi, là, c'est six fois un film (…) J'adore cet exercice", se réjouit-elle. "C'est très audacieux pour France Télévisions", ajoute l’ancienne candidate de la Star Academy, aujourd’hui actrice et chanteuse, aperçue notamment dans la comédie musicale "Chicago".

Calais et les migrants en arrière-plan

Pour préparer le rôle, "j’ai regardé des reportages à propos d'associations, j'ai regardé des reportages de flics, j'ai voulu avoir un regard global sur la situation - pas pour avoir des solutions sur la situation, je n'en ai pas, a expliqué Sofia Essaïdi, mais comme Alice [son personnage, ndlr], pour essayer de comprendre au mieux la situation et la difficulté de chacun car c'est une situation invivable pour tout le monde au final".

C'était très dur comme tournage, très physique très intense, presque quatre mois à Calais et Dunkerque (...) J'espère que le public sera au rendez-vous.

Sofia Essaïdi

à franceinfo

Son personnage, "c’est une fille qui a une grande gueule, beaucoup de caractère et qui doit utiliser ça pour s'en sortir. C'est une carapace qu'elle s'est forgée pour s'en sortir dans un milieu d'hommes dans lequel on la déprécie beaucoup. Mais moi ce qui m'a plu c'est d'aller chercher quelle était sa vraie histoire, ses failles, pour que l'on puisse comprendre (...) pourquoi elle est comme ça, pourquoi elle est si dure". Le premier épisode sera diffusé lundi à 21 heures.

La comédienne Sofia Essaïdi, invitée de franceinfo, lundi 4 mars 2019.
La comédienne Sofia Essaïdi, invitée de franceinfo, lundi 4 mars 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)