"Il faut sortir des clichés" : Baptiste des Monstiers a lancé Kool Mag, dédié aux pères de familles

écouter (8min)

L’ancien journaliste de "Quotidien" et de "Complément d’enquête" vient de fonder Kool Mag. Un site internet destiné aux pères ou aux pères en devenir - et plus généralement aux hommes -, loin des clichés de certains titres de la presse masculine.

Article rédigé par
Benjamin Fontaine - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Baptiste des Monstiers, rédacteur en chef du site Kool Mag. (BENJAMIN  FONTAINE / RADIO FRANCE)

Deux ans après son départ de l’émission Quotidien sur TMC, le journaliste Baptiste des Monstiers s’est lancé dans une nouvelle aventure. Il est désormais le rédacteur en chef du site internet Kool Mag. Un site dédié aux "hommes et aux pères qui veulent participer à la société sans la dominer".

L’idée de créer ce site lui est venue pendant le confinement. "J’ai passé beaucoup de temps à chercher comment expliquer la pandémie à mes deux filles, comment les occuper avec des activités. J’ai passé beaucoup de temps sur des sites féminins et je me suis dit qu’il manquait quelque chose pour les pères.", confie le père de deux filles de quatre et neuf ans.

"La société évolue. Il y a eu #MeToo, le congé paternité et il était temps de lancer un média où les hommes trouvent d’autres infos que des infos sur le foot, les voitures.", ajoute l’ancien journaliste télé.  

"Il faut sortir des clichés et donner aux pères une boite à outils pour assumer leur place dans la société. Nous sommes féministes et sensibles à la cause écologiste mais on ne l’affiche pas parce que ça tombe sous le sens. C’est une évidence."

Baptiste des Monstiers

sur franceinfo

Kool Mag parle de cuisine, de politique, de l’actualité et de sexualité en toute liberté. "Notre parti pris est de parler aux hommes sans être donneur de leçons, sans rendre les choses complexes. Tous les hommes ne sont pas doués en cuisine et on veut leur donner la possibilité de faire autre chose que des pâtes en rentrant du travail le soir.", souligne Baptiste des Monstiers. Pour lui, il n’est pas question de créer des pères parfaits. "On se demande juste comment devenir de meilleurs hommes. Sur la sexualité par exemple nous n’avons pas de tabou parce que c’est important d’en parler et en couple c’est encore plus important.»

Après quatre mois d’existence, Kool Mag ne rapporte pas encore d’argent à son créateur. "Si on a créé Kool Mag c’est parce qu’on pense qu’une brique manque dans la société. C’est très difficile de lancer un média. Pour le moment ça nous permet surtout de payer les quatre journalistes qui travaillent en internet et nos pigistes." conclut Baptiste des Monstiers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.