Euro 2024 : beIN Sports, seul diffuseur de tous les matchs, espère au moins 500 000 abonnés supplémentaires

La chaîne payante a acquis à la dernière minute les droits TV de l’Euro 2024 et ceux de 2028. Jusqu’au 14 juillet, la chaîne payante diffusera l’événement en intégralité, avec lundi soir la rencontre Autriche-France.
Article rédigé par Célyne Baÿt-Darcourt
Radio France
Publié
Temps de lecture : 7 min
Florent Houzot, directeur des antennes, des programmes et de la rédaction de beIn SPORTS, le 17 juin 2024. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Florent Houzot dirige les antennes, les programmes et la rédaction de beIN SPORTS. La chaîne payante diffusera en intégralité jusqu'au 14 juillet l'Euro de foot, qui se déroule en Allemagne avec notamment le premier match des Bleus, lundi 17 juin contre l'Autriche. Cette rencontre sera également diffusée sur TF1. Des droits TV acquis cinq jours avant le début de l'Euro permettent à beIN SPORTS de devenir le diffuseur exclusif des 51 matchs, alors que 25 d'entre eux seront également co-diffusés sur TF1 ou M6. "On a besoin et on a envie de s'évader un peu, surtout en cette période un peu crispante", estime Florent Houzot.

beIN SPORTS diffuse, depuis 2012, l'intégralité de l'Euro et de la Coupes du monde. Ses abonnés ont l'habitude de voir ces compétitions en intégralité. "La négociation a été longue. Il fallait tomber d'accord sur un prix ", indique Florent Houzot. À cela s’ajoutent les droits pour l’Euro 2028. Un investissement s’élevant à plusieurs millions d’euros, que le directeur des antennes, même s’il tait le montant exact, estime nécessaire puisque la chaîne de sports a pour cap "de rester bien présent sur le marché français et de proposer encore toutes ces compétitions premium pendant de nombreuses saisons". 

Ces rendez-vous majeurs du calendrier sportif sont aussi des facteurs de recrutement d'abonnés. Lors de l'Euro 2016, le cap des trois millions d'abonnés a, par exemple, été franchi. Pour Florent Houzot l'impact d'un tel événement est de l'ordre de "500 et 800 000" nouveaux abonnés. Des nouveaux venus qu’il faut "fidéliser par la qualité de l'offre et la richesse des compétitions à venir". 

Quid de la Ligue 1 pour la saison 2024/2025 ?


Pour le moment, La Ligue 1 n'a toujours pas de diffuseur alors que la reprise est programmée à la mi-août. Florent Houzot évoque son président, Yousef Al-Obaidly, pour qui la stratégie est d'acheter des droits au juste prix. "Le juste prix, c'est BeIN SPORTS qui le fixe et c'est notre juste prix par rapport à notre business. On ne va pas se mettre en difficulté aujourd'hui", insiste Florent Houzot. Le championnat domestique est toujours un championnat important pour les fans de football en France, reconnaît-il, "mais c'est vrai que d'avoir aussi la Liga, la Bundesliga et tous les grands championnats européens sur beIN, c'est aussi ce qui fait notre force".


Retrouvez cette interview en vidéo : 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.