Info médias, France info

Esther Hoffenberg, auteure de "Bernadette Lafont, et Dieu créa la femme libre" : "Elle a toujours privilégié les films en marge"

La documentariste Esther Hoffenberg est l'invitée d'"Info médias" du lundi 18 juin. Elle présente son film "Bernadette Lafont, et Dieu créa la femme libre", un film qui donne à voir le parcours d'une actrice "aux choix artistiques qui reflètent un engagement hors-norme."

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Esther Hoffenberg, réalisatrice du documentaire \"Bernadette Lafont, et Dieu créa la femme libre\".
Esther Hoffenberg, réalisatrice du documentaire "Bernadette Lafont, et Dieu créa la femme libre". (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Libre, audacieuse, avec un appétit de vivre et de séduire", tels sont les mots qu’emploie Esther Hoffenberg pour qualifier Bernadette Lafont, l’auteur du documentaire Bernadette Lafont, et Dieu créa la femme libre diffusé lundi 18 juin à 22h25 sur Arte. La documentariste, très proche de l'actrice et de sa famille, a choisi d'honorer ce lien en s’adressant directement à Bernadette Lafont dans son film. Un moyen pour elle, "au-delà de la mort, de continuer un dialogue que l’on peut avoir avec les personnes que l’on a aimé".

Le cinéma comme vecteur de revendications

Celle qui incarne la femme libre n’a pas toujours été reconnue comme telle. Fille unique et élevée comme un garçon par ses parents, Bernadette Lafont, "appelée Bernard par sa mère et amenée à aller à la pêche ou à pratiquer l'archéologie avec son père", a eu recours au cinéma pour faire connaître ses prises de positions."Ce sont ses choix artistiques qui reflètent un engagement hors-norme, elle a toujours privilégié des films en marge de ce qui se faisait", explique Esther Hoffenberg.

La Nîmoise débute sa carrière dans des films d’auteur mais rêve d’Hollywood et de la carrière de Brigitte Bardot qu'elle admire. Elle découvre le monde du cinéma avec les réalisateurs Gérard Blain des Cahiers du cinéma et François Truffaut qui lui offre un rôle dans Les Mistons (1954), un court-métrage qui révèle l'actrice à seulement 20 ans.

Cette femme qui a toujours su être sous les feux des projecteurs n’a jamais voulu être mise à l’écart : "Elle ne voulait surtout pas être enfermée dans le passé. Elle était intéressée par divers projets", rapporte la documentariste. Elle termine sa carrière avec Paulette, dans le rôle d’une grand-mère dealeuse qui lui a valu d'être nominée pour le prix de meilleure actrice aux Globes de cristal 2014. Cette comédie "devenue populaire" comme le précise Esther Hoffenberg n’a fait qu'entériner "cette image qu’elle a travaillée."

Esther Hoffenberg, réalisatrice du documentaire \"Bernadette Lafont, et Dieu créa la femme libre\".
Esther Hoffenberg, réalisatrice du documentaire "Bernadette Lafont, et Dieu créa la femme libre". (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)