Info culture, France info

Massilia Sound System : un nouveau disque pour fêter trente ans de bouteille

Spécialité marseillaise au même titre que la Bonne Mère ou la bouillabaisse, le Massilia Sound System sort cette semaine son 8e album studio, simplement intitulé ‘’Massilia’’. Retour aux fondamentaux pour célébrer les trente ans d’existence du collectif.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© MickaÎl Penverne / 20 Minutes Le groupe Massilia Sound System présente son nouvel album)

1984 : Quand tout le monde s’égosille en anglais (ou en yaourth) sur Thriller de Michael Jackson, ou la B.0. de Flashdance chantée par Irène Cara, un groupe d'huluberlus marseillais empoigne le micro pour faire du reggae en… occitan.

On n'aurait pas parié un kopek, et pourtant : trente ans plus tard, les Massilia sont toujours là, et viennent même, lors de la dernière Fiesta des Suds, de fêter dignement cet anniversaire.

Sobrement intitulé Massilia , leur dernier album égrène les thèmes qui leurs sont chers : l’intégration, le refus des inégalités, la résistance joviale et le soleil de Marseille. Trente ans qu’ils chantent leur ville, sans se lasser, mais n’ont-ils pas fait le tour de la question ? A cette question, Gari Greu, l'un des plus jeunes MC’s entré dans le groupe en 1991, nous fait gentiment remarquer que la ville est largement assez riche pour alimenter trois décennies de chanson..et qu'en plus Marseille, pour eux, n'est pas un port d'arrivée, mais au contraire un point de départ

« On ne travaille pas pour le syndicat d’initiative de Marseille : c’est notre ville, notre point de départ pour écrire nos histoires, mais on fait en sorte qu’elles soient universelles. Et l’utilisation de l’Occitan, c’est une culture, celle d’un pays qui n’a pas de frontières. A Marseille, on a d’ailleurs relancé les cours de provençal, où viennent des arabes, des noirs, des roms. C’est ça qui est important » (Gari Gréu)

En 30 ans, plusieurs générations ont formé le Massilia, des disparitions (Lux B) et des nouveaux venus, et tous ont tenu la corde : écrire avec cette langue truculente, qui, en occitan ou en français, milite pour sa politique de la fête populaire et de la chaleur humaine. Aujourd'hui le groupe se bat, aussi, contre les clichés bi-polaires qu'on colle trop souvent à Marseille : d'un coté la Bouillabaisse, de l'autre le bal des kalachnikovs. Entre les deux il y a de la vie, de la beauté, de l’espoir : Massilia Sound System ira convaincre la planète... Et s'il le faut, à grands coups de rasade de pastis.

http://www.massilia-soundsystem.com/

A lire:  Massilia Sound System, la façon de Marseille de Camille Martel, aux éditions Le Mot et le Reste.

(© MickaÎl Penverne / 20 Minutes Le groupe Massilia Sound System présente son nouvel album)