Info culture, France info

Les "Démons" de Lorraine de Sagazan dynamitent le off à Avignon

Le festival d’Avignon se poursuit avec parmi les 1.416 spectacles proposés dans le off, comme chaque année ses bonnes surprises. La pièce qui grâce au bouche à oreille fait le plein, c’est "Démons" de Lars Lorén, dans la mise en scène très particulière de Lorraine de Sagazan, à la Manufacture.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
("Démons" © Pauline Le Goff)

 "Démons" c’est le huis clos terrifiant d’un couple qui se déchire et qui prend comme témoins de ses crises violentes un couple de voisins. Lorraine de Sagazan ne voulait pas monter cette pièce de façon classique, dans sa mise en scène, c’est le public qui joue le rôle des voisins.

Les deux acteurs,  Lucrèce Carmignac et Antonin Meyer Esquerré sont stupéfiants de naturel, ils sollicitent des spectateurs, les prennent à témoin, les séduisent, chaque soir, en fonction des réactions du public, la pièce est différente. "Je n’ai pas fait le conservatoire et ça a été une des plus grandes chances de ma vie " dit Lorraine de Sagazan qui se présente non sans malice comme « une batarde du théâtre». Elle appartient çà cette jeune génération qui est en train de faire bouger les lignes, les choses s’accélèrent dans le spectacle vivant en France et c’est tant mieux. Derrière ceux qui très tôt ont prouvé qu’ils avaient du talent et de l’audace : Julien Gosselin, Thomas Jolly, Jeanne Candel, Samuel Achache, Julie Deliquet, la relève est déjà prête.

L’expérience de ce "Démons" est bluffante, pas question de dévoiler ici le secret de cette mise en scène, mais ce qui est certain c’est que le public explore avec les acteurs un nouveau territoire du théâtre.

"Démons" de Lars Lorén, par la compagnie La Brèche, à la manufacture à Avignon jusqu’au 24 juillet.

("Démons" © Pauline Le Goff)