Ils ont fait l'actu, France info

Ils ont fait l'actu. La colère de Steevens, boucher attaqué par des activistes

4 mai 2019. Une nouvelle fois, les militants antispécistes s'en prennent à des bouchers. Cette fois, c'est un artisan du marché couvert Saint-Quentin à Paris, qui est la cible des attaques de ces militants opposés à toute hiérarchie entre les espèces.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Steevens Kissouna, boucher parisien.
Steevens Kissouna, boucher parisien. (SEBASTIEN BAER / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Un boucher, Steevens Kissouna, 33 ans, est frappé le 4 mai 2019 par une quinzaine d'activistes qui aspergent de faux sang sa vitrine. Deux mois après l'attaque, deux des agresseurs du boucher ont été condamnés à des peines de prison avec sursis, pour violences et dégradations en réunion. Malgré une côte fêlée et une incapacité temporaire de travail de sept jours, Steevens Kissouna a rouvert son stand, trois jours seulement après l'agression.

Cela fait maintenant trois mois qu'il a repris son travail, mais rien n'est plus comme avant, dit-il. "J'ai encore les images, je fais des cauchemars, j'y pense régulièrement" explique le boucher qui est suivi par un psy. Mais le commerçant ne comprend pas pour autant le déferlement de violence dont il a été victime, "Je peux comprendre qu'ils défendent des idées, mais pas en agressant des gens de la sorte", raconte Steevens Kissouna. Dans quelques jours, ce boucher va partir deux semaines en vacances, ses premiers vrais congés depuis un an. À la rentrée, il retrouvera son étal du marché Saint-Quentin, du mardi au dimanche, de 8 heures à 20 heures.

Steevens Kissouna, boucher parisien.
Steevens Kissouna, boucher parisien. (SEBASTIEN BAER / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)