Il était une fois en Amérique, France info

Il était une fois en Amérique : 1988, Bill Clinton sauvé par son saxophone

Alors que l'élection présidentielle se profile aux États-Unis, retour pendant tout l'été sur des épisodes marquants de l'histoire politique américaine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Bill Clinton, alors candidat à la présidentielle américaine, jouant du saxophone devant Hillary, en 1992.
Bill Clinton, alors candidat à la présidentielle américaine, jouant du saxophone devant Hillary, en 1992. (LEE CORKRAN / SYGMA)

Le 20 juillet 1988, Bill Clinton s’apprête à prononcer le discours le plus important de sa carrière politique : la présentation de Michael Dukakis le candidat du parti démocrate lors de la Convention du Parti, qui se tient cette année-là à Atlanta, en Géorgie. Pour Clinton qui a des ambitions présidentielles, c’est l’occasion de se faire connaître de l’ensemble des États-Unis car son discours est diffusé par les plus grandes chaînes de télévision. Mais dire que cela se passe mal est un euphémisme.

Inexplicablement, alors que Clinton commence à parler, les lumières restent allumées dans la salle, si bien que personne ne l’écoute. Ses propos sont recouverts par un incessant brouhaha. Clinton se décompose à vue d’oeil. Il transpire et interrompt à plusieurs reprises son discours pour boire quelques gorgées d’eau. Au bout de 20 minutes, la durée théorique du discours qui durera finalement 10 minutes de plus, ABC décide de rendre l’antenne pour lancer un film. Dans la foulée NBC en fait de même et CBS diffuse en gros plan un délégué faisant signe à Clinton de s’arrêter en passant le revers de la main sur sa gorge.

Trouver la solution miracle

C’est un carnage en direct. Un enterrement de première classe devant des millions de téléspectateurs. Sur NBC, Deborah Norville, la présentatrice de Today, demande au journaliste Tom Pettit comment Bill Clinton a pu être présenté comme "quelqu’un à surveiller". La réponse fuse : "Maintenant, on sait pourquoi."

Son ami producteur de télévision Harry Thomason et sa femme Linda trouvent une solution pour sortir Bill de cette situation : proposer au comique Johnny Carson de recevoir Bill dans son Tonight Show sur NBC. Carson refuse d’abord, arguant du fait qu’il n’a jamais reçu d’homme politique et qu’il compte bien ne jamais en recevoir. Thomason lui propose alors d’inviter non le politique, mais le saxophoniste, promettant que Clinton jouera en direct sur le plateau. Son idée est qu’il ne pourra s’en sortir que par l’humour, par l’autodérision.

Et de l'humour, il lui en faudra sur le plateau ! "Ma première question pour vous sera : comment allez-vous ?", demande l'animateur tout en sortant un sablier… Clinton rigole de bon cœur et à l’issue de l’entretien, comme prévu Clinton joue du saxophone avec l’orchestre de l’émission. L’opération de charme fonctionne magnifiquement. Son ambition pour une future course à la présidentielle américaine peut vivre à nouveau. ''One more try'', comme le chante George Michael.

Bill Clinton, alors candidat à la présidentielle américaine, jouant du saxophone devant Hillary, en 1992.
Bill Clinton, alors candidat à la présidentielle américaine, jouant du saxophone devant Hillary, en 1992. (LEE CORKRAN / SYGMA)