Ici comme ailleurs, France info

Le "café en attente": une vieille tradition napolitaine

Achetez un café au restaurant et vous en offrez un autre à une personne dans le besoin. Cette veille tradition napolitaine débarque en France à renfort des réseaux sociaux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Cette vielle tradition 
porte plusieurs noms "café suspendu", "café en
attente ", " coffee suspended". Ce concept vieux vient
d'Italie, de Naples où le "Caffè Sospeso" était monnaie courante dans les années
1910, avant de disparaître dans la période d'après-guerre.
Mais une bloggeuse française en vacances dans la ville italienne découvre par
hasard cette coutume. Elle poste un article sur Facebook, gros buzz, immédiatement
des centaines de restaurants, de cafés, de bars sont séduits par l'idée du
" café suspendu " ou " en attente ".

Comment ça fonctionne? 

Vous êtes au bar du coin, au restaurant, vous commandez un
café, vous en réglez deux, ou trois. Le premier est vous et les autres sont pour
qui voudra. En ces temps de crise, la technique permet d'offrir un café chaud à
une personne dans le besoin, après votre passage. Une tradition à la Napolitaine que l'on retrouve aujourd'hui en Espagne en Bulgarie en Ukraine, en Russie en
Argentine et même au Costa Rica. Selon Camille Chauvelin, co-fondatrice du site "CoffeeFunders" près de 90 établissements sont répertoriés en France. 

Un concept revisité à la française  

Après le succès des "cafés en attente", un français Jean-Manuel Prime a décidé de lancer un mouvement citoyen des " baguettes suspendus" qui fédère aujourd'hui une centaine de boulangers.

 

 

 

 

(©)