Ici comme ailleurs, France info

Cette autre Europe qui ne chôme pas

Avec près de 26 millions de personnes sans emploi dans l'Union européenne, il y a des pays dont le taux de chômage est au plus bas. C'est le cas de la Norvège, l'Autriche et  de l'Allemagne. Mais derrière les statistiques se cachent d'autres réalités...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

On commence par l'Autriche qui détient le record du taux de
chômage le plus bas d'Europe. Seulement 4,8%. C'est pratiquement le plein-emploi
depuis de nombreuses années. On a presque l'impression que le pays passe entre
les mailles de la morosité européenne. Et pour cause l'objectif de
l'Autriche : c'est "personne sur le bord de la route".

Le système autrichien axé sur la professionnalisation

L'un des secrets de cette réussite, c'est son système de
formation et d'aide à l'apprentissage, qui permet de limiter le chômage des
moins de 25 ans. A peine 9% des jeunes Autrichiens sont sans emploi, contre 23%
dans le reste de l'Europe. Le système éducatif est axé sur la
professionnalisation : ce qui facilite le passage de l'école au marché du
travail.

L'autre atout de ce pays, c'est son commerce extérieur, mais
aussi son tourisme.  En Autriche, le secteur représente 16% du PIB. Mais qui dit
plein-emploi ne dit pas forcément croissance. Certes le pays s'en sort bien
face à la crise par contre mais ça va faire un an que son économie stagne.

Le modèle allemand et ses limites

L'Allemagne, la première économie de la zone euro a un taux de chômage de
5,2%, en novembre dernier selon Eurostat.

Elle embauche à tout va. Particulièrement les
femmes, le taux de chômage est de 4,8% Outre-Rhin, il est encore plus bas que
celui des hommes (5,5%). Et pourtant derrière ces chiffres se cachent de la
précarité selon Anne Eydoux, économiste au Centre d'étude de
l'emploi

 

(©)